L’IRRÉSISTIBLE ASCENSION DE LA PHARMACIE EN LIGNE NEWPHARMA

L’IRRÉSISTIBLE ASCENSION DE LA PHARMACIE EN LIGNE NEWPHARMA

En dix ans, ce pure player d’origine belge s’est hissé parmi les leaders européens de la vente en ligne de parapharmacie et de médicaments. Son intégration au sein du groupe Colruyt lui donne de nouveaux moyens pour accélérer son développement en Europe.

Un chiffre d’affaires qui a doublé en quatre ans, 200 collaborateurs, 4 000 colis préparés chaque jour, 35 000 références produits et des clients livrés dans une douzaine de pays… La réussite de Newpharma atteste du dynamisme des pharmacies et des parapharmacies en ligne. Déjà présent aux Pays-Bas, en Allemagne, en Autriche, en France et en Suisse, la société envisage de mettre le cap sur l’Italie et l’Espagne, deux pays où le e-commerce des produits de santé et de bien-être reste marginal (estimé à moins de 1 % des ventes). Une situation qui offre donc a priori de belles perspectives de croissance à cette entreprise pionnière de la e-pharmacie et qui souhaite dupliquer son modèle de développement au niveau européen. Créée à l’origine sur fonds propres, Newpharma dispose désormais d’une assise financière solide depuis la cession, fin 2017, de 65 % de son capital au n° 1 de la distribution belge, le groupe Colruyt.
Désignée en Belgique comme la scale-up de l’année 2018, Newpharma affiche de grandes ambitions en Europe, où la société prévoit de doubler de taille d’ici trois ans et de dépasser, dès 2019, le cap des 100 M€ de chiffre d’affaires. La société réalise un peu plus de la moitié de ses ventes en Belgique (41 M€) contre 33 % en France (25 à 26 M€), 10 % aux Pays-Bas (8 M€) et 5 % en Allemagne (4 M€).

Les ventes en ligne de médicaments d’automédication restent marginales
Sur les 81 M€ de CA réalisé en 2018, la parapharmacie en représente 90 %, contre seulement 10 % pour l’automédication. Car en Belgique et en France, Newpharma fait face à de vives oppositions de la part de la profession officinale et de ses représentants ordinaux. Les règles strictes en matière de communication pharmaceutique et de publicité officinale constituent une véritable entrave au développement de la vente en ligne sur la partie « médicaments ». Rompue aux démêlés judiciaires avec le Conseil de l’Ordre belge des pharmaciens, l’équipe dirigeante se montre combative, multiplie les investissements (agrandissement de son entrepôt à Liège, recrutement d’une centaine de collaborateurs d’ici 2021, extension de l’offre aux médicaments vétérinaires sans prescription) et se prépare à de nouveaux défis. Le développement de la télémédecine, susceptible d’ouvrir de nouveaux débouchés, une éventuelle levée du monopole officinal au niveau européen pour tous les médicaments sans ordonnance, une possible autorisation en Belgique de la vente en ligne pour les médicaments de prescription… Malgré un environnement réglementaire compliqué, Newpharma compte bien poursuivre sa success story.

Quelques chiffres et repères clés de l'activité de Newpharma :​​
- CA prévisionnel en 2019 : plus de 100 M€, contre 81 M€ en 2018, 63 M€ en 2017 et 46 M€ en 2016
- La société a généré en 2017 un bénéfice avant impôts de 1,3 M€
- Effectif en 2018 : 160 collaborateurs en Belgique et 40 en Roumanie
- 1,6 million de clients revendiqués en Europe
- Livraison en 24 h de la majorité des commandes passées avant 12 h ; livraison gratuite à partir de 39€ d’achat en point relais et 49€ d’achat pour la livraison à domicile
- Entrepôt localisé à Liège (7 000 m2)
- 750 marques référencées
- Capital détenu à hauteur de 39 % par Korys (holding de la famille Colruyt), 35 % par les dirigeants Jérôme Gobbesso et Mike Vandenhooft, et 26 % par le groupe Colruyt
- Expansion géographique : Newpharma se concentre sur le continent européen. L’objectif est de rentrer rapidement dans le Top 3 des marchés où la société investit
- En France, la société a élargi au cours de ces derniers mois son offre de médicaments d’automédication
- Acquisitions : Newpharma a racheté en France en 2014 Monguidesante.com (3 M€ de CA en 2013)


Pour aller plus loin, vous pouvez consulter nos études multiclients suivantes : 
Parapharmacie et digital : la nouvelle donne
Le marché et la distribution des médicaments d'automédication
Le marché français du bien-être et de la santé au naturel
Les nouveaux modèles de la pharmacie d'officine


Les dernières Études

NOUVEAUTÉ

Les stratégies Patient-Centric et Beyond-the-pill de la Pharma et des…

Créer de la valeur grâce à des solutions intégrées : un impératif pour les industries de santé

Le phénomène de transition épidémiologique et le coût de plus en plus élevé des thérapies innovantes entraînent une augmentation inéluctable ...

décembre 2019

Découvrir

NOUVEAUTÉ

Smart Healthy Cities

La santé à l’heure des territoires numériques, de l’intelligence artificielle et du Big Data

A l’heure de la digitalisation, les territoires sont impactés par les déclinaisons de l’innovation technologique. Le numérique contribue à la ...

décembre 2019

Découvrir

NOUVEAUTÉ

L' avenir des laboratoires de biologie médicale

Nouveaux modèles économiques, nouveau jeu concurrentiel

décembre 2019

Découvrir

Nouveauté

Le marché français du transport sanitaire

Course à la taille, baisse des tarifs, digitalisation, intensification de la concurrence, mutation des prises en charge hospitalières… Les nouveaux modèles économiques du secteur

décembre 2019

Découvrir