Etude sur l'implantation des agences bancaires
12 juillet, 2002 par
Etude sur l'implantation des agences bancaires
Les Echos Etudes


Les nouveaux lieux de fréquentation des français et l’évolution de leurs attentes (« la banque où je veux, quand je veux ») ont incité les banques à relocaliser une partie de leurs réseaux, dans un premier temps à des fins d’expérimentation. Le géomarketing (étude géomarketing, étude de marché, benchmark concurrentiel) , qui permet d’adapter le réseau d’agences et leur profil à des données géographiques, socio-économiques et comportementales concernant la population cible, est un outil qui permet de détecter les meilleurs emplacements (compte tenu de la concurrence
locale de réseaux voisins). Pour toucher le maximum de clients et servir leurs besoins transactionnels et (plus rarement) de conseil, les banques sont de plus en plus présentes sur les lieux de fort passage.

La Défense est un lieu caractéristique des nouveaux centres de vie. Dans ce centre d’affaires, les banques sont présentes à la fois :
• dans les entreprises (Elf accueille une agence Société Générale) ;
• dans le centre commercial (sur trois étages, un guichet par grand établissement au moins) ;
• et dans une gare générant un trafic élevé (SNCF, RER et Métro), au sein de laquelle on peut trouver une agence bancaire, complétée par les distributeurs automatiques d’autres établissements.
Les motivations de la présence des banques sur ces nouveaux lieux de vie sont :
• de tester de nouveaux emplacements et de nouveaux concepts d’agences afin d’en tirer des enseignements, l’absence de ces lieux étant considérée comme préjudiciable ;
• de générer des flux de retraits et de transactions pour des clients n’ayant pas forcément le temps de passer à leur agence en semaine (service rendu à la clientèle) ;
• de capter une nouvelle clientèle, présente sur ces lieux et appréciant la proximité et les horaires d’ouverture de la banque ;
• de prendre possession d’un territoire occupé par les enseignes de la distribution, qui tendent à fidéliser leur clientèle à l’aide de leur offre de cartes privatives associées à
des crédits à la consommation et aujourd’hui à des produits d’épargne et d’assurances (Auchan, PPR, Carrefour, Galeries Lafayette, Casino…).

Etude sur l'implantation des agences bancaires
Les Echos Etudes 12 juillet, 2002
Partager ce poste
Archiver