Les différents types de commerce de la grandes distribution
26 juillet, 2001 par
Les différents types de commerce de la grandes distribution
Les Echos Etudes


Dans notre étude de marché, nous présentons les différentes organisations de la grande distribution en France. Le commerce intégré (succursalisme), sont les magasins des réseaux intégrés sont la propriété d’une entreprise qui intègre toutes les fonctions de la logistique ou de gros (entrepôts, centrales d’achats...) à la fonction de détail (points de vente). L’organisation y est centralisée avec une instance dirigeante qui définit les achats, les politiques d’assortiments, la logistique et le marketing. Certaines sociétés se sont développées à partir d’autres métiers (grossistes...) avant d’exploiter des hypermarchés et des supermarchés. C’est le cas pour Casino et Cora et anciennement pour Promodes. D’autres se sont crées à l’origine pour exploiter un seul type de magasin comme l’hypermarché (Carrefour, Auchan). Le commerce associé est souvent définit par les groupements d'indépendants. Le magasin est la propriété d’un commerçant indépendant financièrement et juridiquement. Il est affilié à un réseau afin de bénéficier d’avantages équivalents à ceux que connaissent les groupes intégrés mais possède une forte autonomie d’action sur le terrain. Les commerçants se regroupent autour d’une structure commune qui assure les fonctions de référencement, achat et logistique. Le groupement fournit parfois des services d’assistance à ses membres (gestion, publicité, promotions, politique commerciale de prix, aide à la réalisation de projets...). Ces aides sont généralement rémunérées par un pourcentage calculé sur les achats effectués. Les membres sont à la fois actionnaires, clients, et militants du réseau. L’adhésion à un réseau n’oblige en rien l’adhérent à acheter auprès des fournisseurs référencés. Le propriétaire du magasin reste libre de ses assortiments, de son organisation et de sa logistique. Un bémol est toutefois à apporter : le contexte concurrentiel remet opérationnellement en cause ces fondements car l’accès à une centrale d’achat nationale permet de bénéficier de meilleurs prix et de rester ainsi compétitif dans une zone de chalandise donnée. Trois groupements se développent en France : Leclerc, Intermarché et Système U. Les franchisés où le commerçant (franchisé) est lié contractuellement à une entreprise (franchiseur) qui lui accorde l’utilisation de sa raison sociale ou de sa marque pour exploiter des magasins moyennant une redevance proportionnelle à son chiffre d’affaires. En contrepartie, le détaillant bénéficie de la fourniture d’un assortiment et de services tels que des aides techniques (étude de faisabilité, emplacement), des aides commerciales (publicité et promotions) ou des aides de financement et à la gestion. Ces diverses formes de réseaux ont des modes de fonctionnement différents du point de vue de l’organisation, de la gestion, de la logistique, des achats, et du marketing. Le degré de centralisation des réseaux est plus ou moins élevé selon leur caractère associé ou intégré. Ce mode d’affiliation concerne essentiellement les groupes régionaux à l’instar de Guyenne et Gascogne et d’Hyparlo.

Les différents types de commerce de la grandes distribution
Les Echos Etudes 26 juillet, 2001
Partager ce poste
Archiver