MARCHÉ DE L’OPTIQUE : RECOMPOSITION EN VUE

MARCHÉ DE L’OPTIQUE : RECOMPOSITION EN VUE

Le regain de croissance des ventes d’optique-lunetterie depuis 2018 ne doit pas masquer les bouleversements que devraient connaître les opticiens dans les prochaines années. Nouveaux modèles de distribution, arrivée de la grande distribution, impact encore incertain du 100 % Santé : les professionnels du secteur s’attendent à de grands bouleversements à partir de 2020.

Serait-ce le calme avant la tempête ? Les derniers chiffres de ventes communiqués par l’institut GFK confirment la bonne santé du marché de l’optique, avec une progression en valeur de + 2,2 % en 2018 (+ 0,4 % en volume). Un rebond significatif, après le recul de près de 3 % enregistré en 2017, qui s’explique par les renouvellements plus importants de lunettes de correction, le terme des deux ans qui limite la prise en charge des équipements étant échu. Ce sont ainsi les verres de correction (+ 2,8 % entre 2017 et 2018) et les montures (+ 1,3 %) qui soutiennent la croissance, ces deux segments représentant à eux seuls 87 % des ventes en valeur de l’optique-lunetterie.
Malgré cette bonne dynamique, les acteurs du marché envisagent l’avenir avec inquiétude, craignant l’impact du 100 % Santé dont l’entrée en vigueur est fixée au 1er janvier 2020. Quelle sera la proportion des porteurs de lunettes qui choisiront les équipements référencés dans le panier A ? Les enquêtes menées auprès de ces derniers indiquent des résultats très variables et difficilement interprétables, dans la mesure où cette réforme reste difficilement compréhensible par la majorité des assurés. Si le marché est au beau fixe depuis le début de l’année (entre + 2 et + 3 % entre janvier et mai, selon les estimations de la Banque de France), la croissance pourrait nettement ralentir sur le dernier quadrimestre, en raison d’un attentisme des Français qui choisiraient de reporter à janvier 2020 le renouvellement de leurs lunettes, et ce afin de bénéficier du RAC 0.

La concurrence entre réseaux de distribution s’intensifie
Les enseignes d’optique anticipent depuis plusieurs mois l’impact de cette réforme. Elles adaptent leurs stratégies et cherchent des axes de différenciation plus marqués. En adaptant dès à présent leurs offres sur le 100 % Santé, à l’instar de Direct Optic. En pariant sur la diversification vers les aides auditives (Krys, Alain Afflelou, Grand Optical…), en misant sur la digitalisation des services (Atol) ou en faisant le choix de la montée en gamme et de l’optique sur-mesure (Lissac). L’heure est aussi à l’omnicanal, même si les pure players de la vente en ligne n’ont pas réussi, pour le moment, à « disrupter » le marché. Citons à titre d’exemple GrandVision qui a racheté Charlie Temple en début d’année, ou Alain Afflelou, qui revoit sa politique de e-commerce (développement attendu des ventes en ligne des unifocaux, installation du module d’essayage Fitting Box…). Autre mouvement stratégique intéressant : l’optique « hors les murs », choix opéré depuis plusieurs années maintenant par Optic 2000 qui incite ses opticiens à investir le monde de l’entreprise et le secteur des Ehpad.
Repositionnement des offres, diversification, digital, services : tous les acteurs de la distribution repensent leurs modèles économiques à l’heure où une autre menace pointe à l’horizon. Celle de la grande distribution qui, depuis quelques mois, refait un retour en force dans l’optique. Optique Leclerc prévoit de multiplier le nombre de ses points de vente par 2,5 d’ici 2025, Carrefour s’est allié à Atol pour développer l’enseigne « Carrefour Optique et Audition » (le premier magasin a ouvert en juillet dans l’hypermarché de Vénissieux et une deuxième ouverture est prévue en septembre à Villiers-en-Bière). Casino a ouvert en mai dernier à Villeneuve-Loubet un premier point de vente pilote Casino#Optique. Sans oublier Cdiscount, le site de e-commerce du même groupe Casino, qui propose désormais des lunettes à bas prix sous la marque Cdiscount Optique®. Le mot tempête n’est pas trop fort pour décrire ce qui attend les acteurs de l’optique…

Pour approfondir le sujet, découvrez notre étude sur les nouveaux modèles économiques de l'optique


Les dernières Études

NOUVEAUTÉ

Les nouveaux modèles de la pharmacie d’officine, édition 2021

Impact de la crise de la Covid-19, nouveaux services pharmaceutiques, transformation numérique et montée en puissance des enseignes

Engagées il y a une dizaine d’années avec la loi HPST et la convention pharmaceutique de 2012, les mutations de ...

janvier 2021

Découvrir

NOUVEAUTÉ

Télémédecine et télésoin : la crise sanitaire ouvre de nouvelles pers…

L’épidémie de Covid-19 va-t-elle durablement modifier les usages et les pratiques des patients et des professionnels de santé ?

Présentée il y a un an par le ministère de la Santé, la feuille de route « Accélérer le virage ...

décembre 2020

Découvrir

INCLUS LES IMPACTS DE LA CRISE

CPTS, MSP, ESP : comment les collectifs de soins redessinent la médec…

Coordination des soins, lutte contre les déserts médicaux, transformation numérique des cabinets médicaux : le regroupement des professionnels de santé annonce une révolution des soins primaires

Largement encouragés depuis une dizaine d’années, le regroupement des professionnels de santé en médecine de ville et les coopérations interprofessionnelles ...

décembre 2020

Découvrir

NOUVEAUTÉ

Le marché français de la dermocosmétique

Comment la crise et les nouvelles exigences des consommateurs transforment le marché ?

Le marché de la dermocosmétique était très nettement orienté à la hausse avant la pandémie.

novembre 2020

Découvrir