La distribution des produits alimentaires bio en France

La distribution des produits alimentaires bio en France

Quelle redistribution des cartes entre circuits et enseignes, quelles stratégies gagnantes pour capter la croissance de demain ?

À partir de 2 950 € HT

Publiée en septembre 2020

Fiche technique

Tarif

À partir de 2 950 € HT


Redigée en français
Publiée en septembre 2020
200 pages


Formats

  • p Papier

  •       
  • F PDF

Notre Consultant

Cécile DESCLOS

Une étude exclusive pour :

  • Evaluer le potentiel de développement du marché des produits alimentaires biologiques au global et par circuit à l’horizon 2025.
  • Disposer d’un panorama complet des enseignes de distribution alimentaires bio (GMS et GSS) : positionnement, chiffres clés, forces et faiblesses, ambitions stratégiques.
  • Dessiner les stratégies gagnantes pour nourrir et capter la croissance de demain.
  • Anticiper la transformation du paysage de la distribution des produits bio et ses enjeux pour les différents acteurs.

CIRCUITS ET ENSEIGNES : QUI GAGNERA LA BATAILLE DU BIO ?

Un rythme de croissance toujours soutenu : l’engouement pour le bio ne se dément pas

Le marché français des produits bio poursuit son essor exceptionnel. Depuis une dizaine d’années, le marché des produits biologiques connaît une croissance annuelle à deux chiffres. Le bio est désormais ancré dans les habitudes des Français : 47% d’entre eux sont des consommateurs réguliers de produits biologiques en 2019 contre 37% en 2015.

Le bio, pour le moment grand gagnant de la crise sanitaire

Le renforcement des pratiques écoresponsables des Français avec la crise du Covid-19 a profité au bio avec des dynamiques de croissance fortes dans tous les canaux de distribution. Ainsi le bio a recruté 8% de nouveaux acheteurs pendant la période de confinement (source Etude Spirit Insight pour l’Agence Bio). Toutefois la crise économique pourrait constituer un frein possible au développement du marché, avec un risque de voir la bataille du prix l’emporter sur celle des valeurs historiques du bio. Les conséquences économiques de la crise sanitaire exacerbent en effet la bipolarisation de la consommation tiraillée entre les tensions sur le pouvoir d’achat et la volonté d’une consommation plus responsable et saine.

La grande distribution creuse l’écart

Le marché français, caractérisé par une distribution multicanale, est dominé par les enseignes de la grande distribution et les magasins spécialisés bio. Mais ces dernières années, le circuit généraliste tire la croissance et prend des parts de marché au détriment des enseignes 100% bio. Développement des références sous marques distributeurs et rattrapage des grandes marques leaders, l’assortiment en GMS s’est considérablement développé. En 2019, la grande distribution s’arroge désormais près de 55% du chiffre d’affaires des produits alimentaires bio. Mais, pour s’imposer sur ce marché stratégique, les distributeurs généralistes sont présents sur tous les fronts de la distribution bio. Dans cette logique, ceux-ci renforcent leur position sur le circuit spécialisé via leurs propres enseignes, en lançant de nouveaux concepts comme Casino Bio fin 2019 ou Le Marché Bio Leclerc en 2018, ou en rachetant des acteurs existants (So.Bio par Carrefour en 2018). Désormais, environ un quart des magasins spécialisés est sous la coupe de la grande distribution généraliste.

Des enseignes spécialistes qui restent dynamiques

Face à cette concurrence, les enseignes leaders 100% bio restent dynamiques. Biocoop, Naturalia et La Vie Claire ont enregistré de très belles performances en 2019, grâce aux ouvertures de magasins qui se poursuivent, et à une communication de plus en plus offensive. En revanche, les enseignes de plus petite taille accusent le coup de cette concurrence de plus en plus vive.

Nouveaux entrants : le bio attise les convoitises

Du côté de la vente en ligne, le leader Greenweez, racheté par Carrefour en 2008, poursuit son développement en Europe et se lance dans la livraison rapide de produits frais en région parisienne. De nouveaux e-commerçants (Aurore Market, La Fourche, Kazidomi) sont apparus avec un business modèle basé sur l’abonnement qui leur permet de proposer des prix attractifs. Enfin, la croissance exceptionnelle du e-commerce alimentaire pendant la période de confinement impose aux enseignes spécialisées d’accélérer leur virage digital.
Les jardineries, qui cherchent à se diversifier sur des activités périphériques relais de croissance, investissent l’alimentaire, et notamment le bio. Botanic a été précurseur dès 2008 avec ses espaces le marché bio. In Vivo, qui affiche de fortes ambitions pour son pôle retail, mise aussi sur le bio et le local pour développer ses jardineries. Dans cette perspective, il a repris fin 2018 l’enseigne Bio&Co. De son côté, Truffaut a construit une offre épicerie bio destinée en particulier à ses concepts urbains.

Notre étude décrypte les stratégies et les tendances qui font bouger les lignes de la distribution alimentaire de produits bio en France. Elle permet d’évaluer le potentiel du marché et de dessiner le paysage de la distribution à l’horizon 2025.

Les "+" de l'étude :

  • Une étude pour disposer des chiffres clés du marché et des perspectives à l’horizon 2025
  • Une analyse détaillée des stratégies mises en place par les différentes enseignes de grande distribution pour développer leur CA bio
  • Un panorama des enseignes spécialisées : positionnement, performances, forces et faiblesses
  • Le décryptage de la reconfiguration du jeu concurrentiel

Chiffre clé

+13%

Croissance du chiffre d'affaire du top 3 des enseignes spécialisées bio en 2019 (Biocoop, La Vie Claire, Naturalia).

Source : Les Echos Etudes

Les dernières études

NOUVEAUTE
Les Echos Études

Le marché de la rénovation énergétique des logements

Qui tirera profit de la nouvelle manne financière du plan de relance ?

Décembre 2020

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Les nouveaux modèles de la pharmacie d’officine, édition 2020

Impact de la crise de la Covid-19, nouveaux services pharmaceutiques, transformation numérique et montée en puissance des enseignes

Décembre 2020

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Télémédecine et télésoin : quelles perspectives face à la crise sanit…

L’épidémie de Covid-19 va-t-elle durablement modifier les usages et les pratiques des patients et des professionnels de santé ?

Décembre 2020

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

La dynamique des e-pharmacies en Europe

Newpharma, Zur Rose, Shop Apotheke, Pharmasimple, PharmaMarket, Amazon… : qui sont les acteurs clés et les stratégies de ces nouveaux acteurs de la d…

Novembre 2020

Découvrir