Cette combinaison n'existe pas.


Une étude pour:

  • Evaluer le comportement stratégique et la santé nancière des distributeurs (Auchan, Carrefour, Casino, Delhaize, E.Leclerc, Intermarché, Système U)
  • Comprendre les dé s propres aux groupes intégrés et aux groupes indépendants
  • Identifier les réservoirs de croissance et de marge à l'horizon 2015-2017

Un secteur en pleine recomposition : un nouvel échiquier à « 4 acteurs »

Depuis 2013, la guerre commerciale entre enseignes s’est intensifiée conséquemment à l’offensive des groupes intégrés (Carrefour, Casino via Géant) sur les prix pour reprendre des parts de marché sur Leclerc. Les indépendants Système U et Intermarché qui suivaient à distance Leclerc dans un positionnement prix raisonnable ont décroché car ils n’ont pas la même puissance d’achat. D’où les alliances de circonstance entre intégrés et indépendants pour peser dans les négociations 2015. Ces alliances qui permettent un rééquilibrage des forces en présence au niveau de la distribution peuvent stabiliser la spirale négative de la guerre des prix mais peuvent aussi bien accélérer la tendance déflationniste et entraîner le déclin de certains. L’alliance Casino-Intermarché est celle qui va pour le moment le moins loin sur le papier mais qui apparaît la plus pérenne dans le temps car il y a de réels intérêts communs en matière de sourcing compte tenu de la forte activité industrielle du groupement Intermarché. L’alliance Auchan-Système U semble pour le moment plus limitée à court terme au périmètre des négociations 2015.

Une urgence à sortir de la logique destructrice de la guerre des prix

Dans un environnement dégradé, face à un pouvoir d’achat en berne et un indice de confiance des ménages bas, se profile, avec cette guerre des prix, un risque de spirale déflationniste durable susceptible de provoquer un cercle vicieux d’affaiblissement de l’économie avec des conséquences néfastes pour l’ensemble du secteur agroalimentaire : faillites, destruction d’emplois, panne de croissance,…. D’où une crispation très forte en amont du côté des producteurs et IAA et la nécessité de « réconcilier » l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur. D’où la mobilisation récente des pouvoirs publics pour tenter de désamorcer cette situation, avec comme première étape le label « relations fournisseurs responsable » (avec d’ores et déjà Système U comme premier candidat au label). Le risque de la guerre des prix est aussi de tirer la qualité vers le bas. Le prix est certes un levier essentiel en période de pouvoir d’achat contracté mais insuffisant seul. D’autant que le consommateur est particulièrement échaudé par les dernières crises alimentaires retentissantes. D’autant qu’il ne perçoit pas forcément cette baisse des prix. D’autant que la consommation des PGC résiste en volume plus grâce à l’effet démographie qu’à l’effet « promo » et en valeur grâce aux effets de mix qui traduit la forte réceptivité du consommateur à l’innovation. D’où la nécessité au final de substituer le « juste prix » au prix bas, en redonnant une vraie valeur au produit.

Trouver de nouveaux gisements de croissance et de rentabilité

Face à la nécessité donc de ne pas laisser cette guerre des prix s’enraciner, la grande distribution doit trouver d’autres issues en termes de gisements de croissance et de rentabilité : accélérer la mutation cross canal, prioriser l’innovation (services, concepts de magasin, MDD…), travailler le lien avec le consommateur (via notamment les rayons traditionnels qui sont au cœur de la construction de l’image de l’enseigne), faire les bons arbitrages sur le non-alimentaire…




Contact

 Une question?

 Nous sommes là pour vous aider!

JE REMPLIS LE FORMULAIRE POUR ETRE CONTACTE PAR UN CONSEILLER                     


     
             




NOTRE CONSULTANT
Cécile DESCLOS

FICHE TECHNIQUE

TARIF
A partir de 3150 € H.T


Rédigée en français
Décembre 2014
150 pages


 

NEWSLETTER


Partager sur les réseaux sociaux






Perspectives et scénarios de reconfiguration pour les groupes intégrés et indépendants de la grande distribution

Benchmark des modèles indépendant et intégré

Les comportements des marchés et formats des GSA

  • Evolution de la consommation en volume et valeur des PGC + FLS
  • Performances comparées des formats
  • Zoom sur l’hypermarché
  • Zoom sur le supermarché
  • Zoom sur la proximité
  • L’essor du drive et conséquences sur les points de vente
  • Le hard discount en difficulté
  • Les hypermarchés contraints à des choix drastiques sur le non alimentaire

Les parts de marché des enseignes et les autres concurrents des GSA

  • Evolution des PDM des enseignes alimentaires
  • Amazon ambitionne d’attaquer le modèle des GSA à la française
  • Les spécialistes alimentaires et le commerce traditionnel de proximité jouent les circuits complémentaires du drive
  • Les GSS et pure players s’imposent
  • Les nouveaux entrants : Costco, Marks & Spencer
  • La place des distributeurs français au niveau mondial

Les défis transversaux

  • Trouver des issues à la spirale déflationniste destructrice de valeur et d’emploi
  • Trouver de nouveaux gisements de rentabilité
    • Quelle stratégie cross canale pour les enseignes alimentaires ?
    •  
    • L’enjeu de la zone marché et des rayons traditionnels
    •  
    • Affiner les stratégies MDD
    • Retrouver une meilleure connivence avec le consommateur
    •  
    • Mettre en avant les sourcings régionaux et locaux, le « made in France »
    •  
    • Développer le collaboratif

Les défis propres aux distributeurs indépendants

  • Les indépendants contraints de faire alliance dans la guerre des prix
  • Négocier le changement de génération
  • Contourner les obstacles à l’investissement
  • Les indépendants doivent trouver leur place au cœur des villes
  • Redynamiser les galeries commerciales

Les défis propres aux distributeurs intégrés

  • Redonner du pouvoir au magasin
  • Investir sur tous les formats magasins
  • Rééquilibrage de leur présence à l’international pour limiter les risques
  • Recréer des aspérités pour une différenciation lisible des concepts

Les stratégies comparées des distributeurs

  • Auchan se recentre sur les grands hypermarchés
  • Carrefour renforce sa stratégie multi-formats
  • Casino investit sur son image prix et sur sa position de leader en proximité
  • Intermarché renforce sa stratégie de convergence d’enseigne
  • Leclerc se recentre sur son duo gagnant hypermarché+drive
  • Système U doit pallier le départ de plusieurs alliés historiques
  • Mappings de positionnement des acteurs

Benchmark des performances économiques et financières des distributeurs alimentaires français

  • Analyse des performances consolidées : performances consolidées du secteur de la distribution alimentaire, performances consolidées de l’ensemble des indépendants vs l’ensemble des intégrés, performances consolidées en fonction des nouvelles alliances (Auchan-Système U, Casino-Intermarché)
  • Le palmarès des performances financières comparées des 7 groupes de distribution

Les monographies des enseignes

  • Auchan,
  • Carrefour,
  • Casino,
  • Intermarché,
  • Leclerc,
  • Louis Delhaize,
  • Système U




Contact

 Une question?

 Nous sommes là pour vous aider!

JE REMPLIS LE FORMULAIRE POUR ETRE CONTACTE PAR UN CONSEILLER                     


     
             




NOTRE CONSULTANT
Cécile DESCLOS

FICHE TECHNIQUE

TARIF
A partir de 3150 € H.T


Rédigée en français
Décembre 2014
150 pages


 

NEWSLETTER


Partager sur les réseaux sociaux






Les monographies des enseignes

  • Auchan,
  • Carrefour,
  • Casino,
  • Intermarché,
  • Leclerc,
  • Louis Delhaize,
  • Système U




Contact

 Une question?

 Nous sommes là pour vous aider!

JE REMPLIS LE FORMULAIRE POUR ETRE CONTACTE PAR UN CONSEILLER                     


     
             




NOTRE CONSULTANT
Cécile DESCLOS

FICHE TECHNIQUE

TARIF
A partir de 3150 € H.T


Rédigée en français
Décembre 2014
150 pages


 

NEWSLETTER


Partager sur les réseaux sociaux






Articles vus récemment