UNE SAISON 2017 QUI S’ANNONCE BIEN POUR L’HÔTELLERIE DE PLEIN AIR
18 avril, 2017 par
UNE SAISON 2017 QUI S’ANNONCE BIEN POUR L’HÔTELLERIE DE PLEIN AIR
Les Echos Etudes


L’hôtellerie de plein air, poids lourd de l’économique touristique avec ses 37 000 emplois, affiche un maintien de son activité sur 2016.
Dans un contexte difficile pour le secteur du tourisme en 2016, le bilan annuel de la Fédération Nationale de l’Hôtellerie de Plein Air (FNHPA) est plutôt favorable pour le marché français du camping. Avec un chiffre d’affaires de 2,5 milliards d’euros pour 112 millions de nuitées (soit 45 % des nuitées touristiques vendues en France), les établissements ont bien résisté, avec une progression plus forte du chiffre d’affaires pour les groupes et chaînes (+3 %) que chez les indépendants (+1 %). Le camping reste pour les vacanciers un mode d’hébergement accessible et convivial. La durée moyenne des séjours en camping s’est établie à 5,2 nuitées, ce qui est 2 fois plus élevé que dans les autres types d’hébergement. La longueur des séjours est également plus importante pour les touristes français que pour les touristes étrangers. Selon la FNHPA, la « premiumisation croissante du parc d’hébergements a également un effet sur l’allongement progressif du séjour ». Les réservations à date laissent espérer un maintien de l’activité pour 2017 : stabilité pour la saison printanière, légère hausse pour la saison estivale. Et ce, grâce notamment à un calendrier des vacances scolaires plus favorable. Toutefois, des tendances préoccupantes persistent : un niveau d’investissement en baisse et une réduction de la capacité d’accueil.

UNE SAISON 2017 QUI S’ANNONCE BIEN POUR L’HÔTELLERIE DE PLEIN AIR
Les Echos Etudes 18 avril, 2017
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver