SONDAGE : QUELLES PRIORITES POUR LE PROJET DE BUDGET DE L'ÉTAT ?
Alors que 56 % des Français estiment qu'il faut réduire le niveau d'endettement du pays, 85 % appellent à la reconduction, très coûteuse, du bouclier tarifaire sur le gaz et l'électricité en 2023.
25 octobre, 2022 par
SONDAGE : QUELLES PRIORITES POUR LE PROJET DE BUDGET DE L'ÉTAT ?
LES ECHOS ETUDES


Réalisé pour le quotidien Les Échos et Radio Classique par OpinionWay-Square, un sondage est venu recueillir le sentiment des Français sur les priorités qui devraient présider à la construction du budget de l’État 2023, toujours en discussion au Parlement. Premier enseignement, plus de la moitié des personnes interrogées (56 %) jugent qu’il faut privilégier la réduction du déficit public et de la dette de l’État, même si cela doit ralentir la croissance économique. L’inquiétude de la dette publique, totalement occultée pendant la crise sanitaire et le fameux « quoi qu’il en coûte » refait donc surface. Elle touche désormais 79 % des Français. À 53 %, ils jugent même possible une faillite économique de la France si la barre n’est pas redressée.

La santé et l’environnement
Pour autant, si les Français appellent à davantage de rigueur budgétaire, ils considèrent que certaines actions publiques ou les budgets de certains ministères doivent être augmentés. Après une crise sanitaire de plus de 2 ans qui a révélé le désarroi des soignants et la sous-dotation chronique des hôpitaux, c’est le ministère de la Santé qui, sans surprise, recueille le plus de suffrages (47 %) devant celui de l’Environnement et de la Transition écologique (30 %). L’Éducation nationale (25 %) et la Police (24 %) occupent les deux places suivantes. Curieusement, le renforcement du soutien aux entreprises, fer de lance de la politique d’accompagnement du gouvernement ces dernières années et au cœur de la crise énergétique actuelle, n’est plus demandé que par 6 % des Français.

Concernant les mesures, la reconduction du bouclier tarifaire sur l’électricité et le gaz en 2023 est soutenue par 85 % des personnes interrogées. Elle se place juste devant l’adoption d’une taxe sur les superprofits (81 %), le renforcement du dispositif MaPrimeRénov’ (81 %), l’augmentation des aides à l’embauche pour les contrats en apprentissage (81 %), l’allègement de la fiscalité sur les héritages et des donations (80 %) et la création de 10 000 postes de fonctionnaires. Principalement des mesures très coûteuses pour l’État...

Sondage réalisé les 12 et 13 octobre 2022 auprès d’un échantillon de 1 005 personnes selon la méthode des quotas
SONDAGE : QUELLES PRIORITES POUR LE PROJET DE BUDGET DE L'ÉTAT ?
LES ECHOS ETUDES 25 octobre, 2022
Partager ce poste
Archiver