L'IMPACT ENVIRONNEMENTAL DANS LES HABITUDES DE VACANCES DES FRANÇAIS
En réponse aux événements climatiques de l'été dernier, 40 % des Français déclarent vouloir changer leurs projets de vacances pour l'été 2023.
25 octobre, 2022 par
L'IMPACT ENVIRONNEMENTAL DANS LES HABITUDES DE VACANCES DES FRANÇAIS
DESCLOS Cécile


BVA a mené une enquête exclusive pour Maeva, l’agence de voyage en ligne du Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs, sur « l’impact de l’été 2022 et du changement climatique sur les projets de vacances des Français »(1). Il en ressort qu’un avant-après été 2022 est en train de se dessiner dans les comportements à venir des vacanciers. Les Français sont, en effet, prêts à mener des actions pour limiter l’impact environnemental de leurs vacances. Pour preuve, 76 % des répondants se déclarent prêts à renoncer à l’avion pour rejoindre les destinations courtes distances, 84 % sont prêts à renoncer à visiter certains lieux pour les visites et 81 % à se passer totalement de climatisation. Cependant, le bémol à ces actions en faveur de l’environnement demeure le facteur financier pour 41 % des Français.

Eté 2023 : des projets de vacances modifiés
Une volonté de changement dans les projets de vacances pour l’été 2023 suite aux événements climatiques survenus l’été dernier est également évoquée par 40 % des personnes interrogées. À ce titre, ces Français qui pensent modifier leurs projets de vacances pour l’été prochain envisagent :
- Pour 54 % d’entre eux, de nouvelles alternatives pour limiter l’impact environnemental de leurs vacances, comme partir moins loin pour réduire les émissions de carbone liées aux déplacements (33 %), adopter un mode de transport moins polluant pour se rendre sur leur lieu de vacances (19 %), ou encore réserver un hébergement éco-responsable (15 %) ;
- Pour 72 % d’entre eux, des stratégies individuelles d’adaptation, comme choisir une destination où il ne fait habituellement pas trop chaud comme la montagne (37 %), ou réserver à la dernière minute en fonction de la météo (26 %).

Vacances d’hiver : réduire la consommation d’énergie
Pour les prochaines vacances d’hiver, une réduction de la consommation d’énergie est privilégiée plutôt qu’un renoncement à la pratique du ski. À ce titre, 77 % des répondants déclarent être prêts à être hébergées dans des lieux chauffés à 19 degrés maximum. Les autres mesures pour réduire la consommation d’énergie qui sont le plus souvent évoquées sont la fermeture des piscines extérieures chauffées (40 %) et l’arrêt des canons à neige (22 %).

(1) Enquête en ligne réalisée en septembre 2022 sur un échantillon de 1 000 Français âgés de 18 ans et plus.

Pour aller plus loin découvrez notre étude sur l'immobilier de tourisme et de loisirs.
L'IMPACT ENVIRONNEMENTAL DANS LES HABITUDES DE VACANCES DES FRANÇAIS
DESCLOS Cécile 25 octobre, 2022
Partager ce poste
Archiver