SNCF LOGISTICS, UNE MAUVAISE ANNÉE MALGRÉ TOUT
11 avril, 2016 par
SNCF LOGISTICS, UNE MAUVAISE ANNÉE MALGRÉ TOUT
Les Echos Etudes


La branche transport de marchandises et logistique de la SNCF a vu son volume d’affaires gonfler de 258 M€ en 2015, mais son résultat s’effondrer de 111 M€.

Avec un chiffre d’affaires de plus de 9 milliards d’euros en 2015, en hausse de 2,9 % sur un an, SNCF Logistics a développé son activité, en signant quelques contrats record en 2015. Citons par exemple les 260 000 tonnes de céréales à acheminer par rail, chaque année, vers la Belgique pour le groupe Axereal, les nouveaux contrats de transport ferroviaire d’hydrocarbures et de GPL en Europe, la gestion des flux clients de Procter & Gamble en France pour 3 ans, la logistique et le transport de 75 trains Bombardier vers l’Australie ou encore le pilotage de la chaîne d’approvisionnement mondial de Toshiba Global Commerce Solutions pour 5 ans. De plus, SNCF Logistics a racheté, en novembre dernier, via sa filiale Geodis, OHL (Ozburn Hessey Logisticspour) pour 200 M€.

Malgré ces belles performances, la marge opérationnelle a chuté de 32 %, passant de 431 MEUR en 2014 à 295 M€ en 2015. En cause, le nécessaire provisionnement de 196 M€ en prévision du paiement d’une amende pour entente dans la messagerie infligée au groupe par l’Autorité de la concurrence. Cette condamnation tombe d’autant plus mal que le fret ferroviaire apparaît, au sein du bilan consolidé du groupe SNCF, comme la seule activité en perte.

Alors même que les autorités se posent la question du transport combiné pour réduire les émissions polluantes dans l’atmosphère, espérons donc, pour SNCF Logistics, que cette amende ne pèse pas trop lourd dans le débat entamé sur la nécessaire transition vers des modes de transport plus « verts ».

SNCF LOGISTICS, UNE MAUVAISE ANNÉE MALGRÉ TOUT
Les Echos Etudes 11 avril, 2016
Partager ce poste
Archiver