ROISSY-CDG PERD 4 PLACES AU CLASSEMENT DU FRET AERIEN
12e en 2019, le principal aéroport français est tombé à la 16e place. La plupart des plates-formes européennes ont perdu du terrain par rapport aux américains et aux asiatiques, à l'exception de Leipzig.
9 décembre, 2021 par
ROISSY-CDG PERD 4 PLACES AU CLASSEMENT DU FRET AERIEN
MEZIANI Hélène


Les 20 principaux aéroports de fret ont connu une baisse de 3,6 % des tonnes traitées en 2020. Mais certaines plates-formes ont réussi à tirer leur épingle du jeu, notamment les aéroports américains. Base de Fedex, Memphis a pris en charge 10 % des volumes mondiaux et connu une croissance de 6,7 %. L’aéroport a ravi la première place du classement à Hong Kong qui, dans le même temps, a vu son volume traité chuter de plus de 7 %. Derrière les deux leaders, Shanghai a réussi à se maintenir à la 3e place grâce à une croissance de 1,4 %. Au total, les États-Unis placent 5 aéroports dans le top 10, et certaines de ses plates-formes ont affiché des taux de croissance insolents, à l’instar d’Anchorage (+15 %) ou de Chicago (+13,9 %, montée de la 18e à la 12e place).

À l’inverse, les aéroports européens ont souffert en 2020. La totalité des plates-formes présentes dans le top 20 ont connu des baisses de volumes traités, à l’exception de Leipzig (+11,5 % et entrée dans le top 20). Amsterdam et Francfort ont toutes les deux enregistré une chute de 8,5 % de l’activité. De son côté, Roissy-Charles de Gaulle a connu une diminution de 16,5 % des tonnages, perdant par la même occasion 4 places dans le classement et tombant à la 16e place.

Mais les plus grosses baisses sont à mettre à l’actif des aéroports de Dubai et Singapour, avec respectivement, une chute des tonnages de 23,2 % et 23,3 %.

ROISSY-CDG PERD 4 PLACES AU CLASSEMENT DU FRET AERIEN
MEZIANI Hélène 9 décembre, 2021
Partager ce poste
Archiver