POUVOIR D'ACHAT : L'OFCE DRESSE LE BILAN DU QUINQUENNAT
Sur les 5 dernières années, le pouvoir d'achat par unité de consommation a augmenté de 0,9 % par an, en moyenne. Une hausse due à l'embellie du marché de l'emploi, mais aussi aux mesures de soutien portées pendant le quinquennat.
23 mars, 2022 par
POUVOIR D'ACHAT : L'OFCE DRESSE LE BILAN DU QUINQUENNAT
LES ECHOS ETUDES


La crise ukrainienne, avec ses impacts sur les cours des matières premières et de l’énergie, a brutalement remis au-devant de la scène les questions de pouvoir d’achat. C’est dans ce contexte que l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) a publié une étude dressant un bilan de son évolution sur les 5 dernières années. Il en ressort que le pouvoir d’achat des Français, par unité de consommation, a augmenté de 0,9 % par an en moyenne, soit l’équivalent de 294 € par an.

Précision : l’unité de consommation permet de comparer le niveau de vie des foyers français. Le nombre d’unités de consommation par ménage est calculé en appliquant un système de pondération. Le premier adulte vaut une unité de consommation, le deuxième et les enfants de plus de 14 ans 0,5 et enfin, les enfants de moins de 14 ans compte chacun pour 0,3 unité de consommation.

Mieux que Hollande et Sarkozy, mais moins bien que Chirac
À titre de comparaison, l’OFCE est revenu sur les gains de productivité obtenus lors des mandatures des prédécesseurs d’Emmanuel Macron. L’OFCE note ainsi que ces 5 dernières années ont été plus favorables au portefeuille des Français que les 10 précédentes. Le quinquennat de François Hollande s’est ainsi accompagné d’une hausse moyenne annuelle de seulement 0,1 % du pouvoir d’achat des Français (+16 €/an) et celui de Nicolas Sarkozy d’un gain de 0,2 % par an (+78 €/an). En revanche, les deux mandats de Jacques Chirac, se sont soldés par une augmentation plus importante du pouvoir d’achat des Français : +1,9 % (+555 €/an) lors de son premier mandat et +1,3 % (+422 €/an) lors de son second mandat.

Le travail et les aides
Ces 0,9 % de hausse moyenne annuelle du pouvoir d’achat enregistrés depuis 2017 sont essentiellement le fait d’une augmentation de 0,5 point des revenus primaires par unité de consommation. L’amélioration de la conjoncture et la création d’un million d’emplois sur ce quinquennat ont ici joué un rôle majeur. À côté de l’augmentation des revenus primaires, l’OFCE pointe également l’effet des mesures sociales et fiscales mises en œuvre lors du quinquennat. L’effet de ces mesures expliquent à elles seules 0,4 point de la hausse de 0,9 % du pouvoir d’achat des Français. On pense ici aux baisses d’impôts mises en place, mais aussi aux aides adoptées suite au mouvement des « Gilets jaunes » et de la crise sanitaire.
POUVOIR D'ACHAT : L'OFCE DRESSE LE BILAN DU QUINQUENNAT
LES ECHOS ETUDES 23 mars, 2022
Partager ce poste
Archiver