L’OPTIQUE, NOUVEAU TERRITOIRE DES PHARMACIENS D’OFFICINE
18 avril, 2016 par
L’OPTIQUE, NOUVEAU TERRITOIRE DES PHARMACIENS D’OFFICINE
CHARRONDIERE Hélène


A la recherche de nouveaux relais de croissance, la pharmacie investit le marché de l’optique.

Face à des ventes de médicaments atones, le réseau officinal cherche de nouveaux modèles économiques en élargissant le périmètre de ses activités. S’inspirant du britannique Boots(1), la diversification des pharmacies vers le marché de l’optique s’intensifie depuis plusieurs mois, sous des formes diverses et parfois inédites. L’offensive vient notamment du groupement Direct Labo, qui lance Optic & Price, concept né d’un partenariat avec la chaîne néerlandaise d’opticiens Hans Anders. Son objectif : installer des corners d’optique dans une soixantaine de pharmacies d’ici la fin de l’année. Son dirigeant, Yves Morvan, promet à ses adhérents un retour sur investissement rapide et des marges de l’ordre de 50 % sur les ventes de lunettes, avec un positionnement low cost en ligne avec celui du groupement (l’équipement coûte en moyenne 225 € avec un reste à charge pour le patient de 50 €).

D’autres groupements amorcent aussi le virage de l’optique : Univers Pharmacie s’associe à Optical Discount pour installer des espaces chez une dizaine de pharmacies adhérentes, et Ceido se lance en partenariat avec l’enseigne Otiko. Par cette stratégie d’installation de shop-in-shop dans les officines, ces groupements se différencient de Lafayette Pharmacie, le précurseur de l’officine low cost qui reste fidèle à sa stratégie initiale, à savoir développer ses propres magasins d’optique en parallèle de son réseau d’officines(2).

Nécessaire diversification, perspectives de marges élevées, demande croissante d’équipements en optique... Autant de facteurs qui expliquent un tel engouement de la part du réseau officinal. Pour réussir ce virage stratégique, la profession officinale espère bien capitaliser sur ses principaux atouts : son monopole de distribution (3 à 4 millions de personnes entrent chaque jour dans une officine), la présence de professionnels de santé et le capital de confiance élevé qu’elle détient auprès du grand public. Des atouts qui séduisent de nouveaux acteurs issus du e-commerce comme Evioo, opticien en ligne qui propose aux pharmaciens d’installer son miroir d’essayage virtuel à réalité augmentée, nouveau concept « phygital » lancé au début de l’année.

Ce foisonnement d’initiatives confirme que l’offensive des pharmaciens sur le marché de l’optique a bel et bien commencé !

(1) La chaîne de pharmacies Boots (groupe Walgreens) compte actuellement plus de 600 points de vente sous enseigne Boots Opticians.(2) Les points de vente Lafayette Optique, d’une surface de 50 à 70 m2, se situent dans les mêmes zones de chalandise que les officines Lafayette. L’enseigne prévoit l’ouverture de 20 nouveaux points de vente d’ici la fin de l’année.

L’OPTIQUE, NOUVEAU TERRITOIRE DES PHARMACIENS D’OFFICINE
CHARRONDIERE Hélène 18 avril, 2016
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver