LES VENTES DE TEXTILE-HABILLEMENT SONT À NOUVEAU EN RECUL
18 janvier, 2019 par
LES VENTES DE TEXTILE-HABILLEMENT SONT À NOUVEAU EN RECUL
BERVILY Elodie


La reprise du marché observée en 2017 aura été de courte durée. Hors le e-commerce, tous les circuits ont souffert en 2018.

Selon l’Institut Français de la Mode (IFM), les ventes de textile-habillement ont enregistré un recul de 2,7 % sur les 11 premiers mois de l’année 2018. Et elles devraient afficher une baisse comprise entre 2,9 et 3,0 % sur l’ensemble de l’année. Ce recul devrait, par ailleurs, durer car les prévisions de l’Institut pour 2019 font état d’un nouveau repli du marché, à -0,9 %. Ainsi, le modeste retour à la croissance enregistré en 2017, à +0,6 %, fait figure d’exception. Les distributeurs de mode ont, en effet, perdu plus de 15 % de leur chiffre d’affaires depuis 2007. « Il faut interpréter le réveil de 2017 comme une parenthèse. Nous sommes dans une phase de refondation, le secteur du textile-habillement bascule dans un nouveau modèle » a ainsi indiqué Gildas Minvielle, directeur de l’Observatoire économique de l’IFM à l’occasion du séminaire Perspectives Internationales organisé par l’Institut en décembre dernier.

Côté segments, c’est l’habillement pour homme qui affiche la plus forte baisse en 2018 avec des ventes en retrait de 3,6 % sur les 10 premiers mois de l’année. L’habillement pour femme s’inscrit également en baisse (-2,3 %), tout comme le segment enfant (-3,0 %). Seul le linge de maison affiche des ventes en croissance, à +1,1 % sur la période.

En termes de circuits de distribution, les résultats sont là plus contrastés. Trois circuits ont particulièrement souffert avec des baisses d’activité de près de 5 % entre début janvier et fin octobre 2018. Il s’agit des commerces indépendants multimarques, des chaînes spécialisées et des hypers et supermarchés fortement concurrencés par la vente en ligne. Les grands magasins (-0,5 %) et les chaînes de grande diffusion (-0,6 %) sont, quant à eux, plus proches de l’équilibre. Seul les e-commerçants et les spécialistes de la vente à distance s’en sortent bien avec un chiffre d’affaires en hausse de près de 3 % sur cette période.

Pour aller plus loin découvrez notre étude sur l'observatoire du web-to-store. 

LES VENTES DE TEXTILE-HABILLEMENT SONT À NOUVEAU EN RECUL
BERVILY Elodie 18 janvier, 2019
Partager ce poste
Archiver