LES SERVICES DE MOBILITÉ PARTAGÉE PROFITENT D’UNE BELLE DYNAMIQUE
29 octobre, 2020 par
LES SERVICES DE MOBILITÉ PARTAGÉE PROFITENT D’UNE BELLE DYNAMIQUE
MEZIANI Hélène


La startup Fluctuo a publié le premier baromètre de la mobilité partagée. Celui-ci indique que les Français privilégient largement les services collectifs et que 85 % des villes françaises de plus de 100 000 habitants disposent de services de mobilité partagée.

Les données concernant les services de mobilité partagée sont difficiles à trouver et émanent de sources multiples. C’est pourquoi la startup Fluctuo, spécialisée dans la collecte et le traitement de données, a construit le premier baromètre de la mobilité partagée en France. Celui-ci montre plusieurs éléments et tendances :

  • 10,5 millions de trajets en vélos, trottinettes, scooters et voitures en autopartage ont été réalisés en septembre 2020 (+27 % par rapport à juin), dont plus de la moitié concernent les vélib’ en Île-de-France. De manière générale, les vélos représentent la large majorité des trajets : 8,4 millions, soit 80 % ;
  • les vélos et scooters libre-service (540 000 trajets) sont principalement utilisés en semaine, aux heures de pointe, tandis que l’usage des voitures (230 000) et des trottinettes (1,4 million) est concentré sur le week-end, surtout entre 19h et 21h pour ces dernières ;
  • pour les vélos, les offres avec station sont privilégiées. Il faut noter que celles-ci représentent l’essentiel de l’offre et qu’il s’agit le plus souvent d’abonnements illimitées contrairement au free floating ;
  • concernant l’offre, les services de mobilité partagée, quels qu’ils soient, sont disponibles dans 85 % des villes de plus de 100 000 habitants et représentent 70 000 véhicules (+25 % par rapport à juin). Ceux-ci comprennent 56 % de vélos en libre-service en station (présents dans 70 % des villes de plus de 100 000 habitants dont 100 % dans les villes de plus de 200 000 habitants), 26 % de trottinettes (20 % des villes étudiées), 6 % de scooters (Paris, Bordeaux, Nice et Toulouse), 9 % de voitures (25 %) et 3 % de vélos en free floating (15 %).
LES SERVICES DE MOBILITÉ PARTAGÉE PROFITENT D’UNE BELLE DYNAMIQUE
MEZIANI Hélène 29 octobre, 2020
Partager ce poste
Archiver