Les petits détaillants alimentaires sont les champions de la rentabilité
9 novembre, 2015 par
Les petits détaillants alimentaires sont les champions de la rentabilité
DESCLOS Cécile


Portées par les charcuteries, les boucheries et les crèmeries, les performances des TPE du commerce alimentaire se distinguent des autres secteurs

La FCGA (Fédération des centres de gestion agréés) vient de publier la 21e édition de l’étude « Chiffres et Commentaires » qui présente l’évolution de la situation économique de 183 000 TPE adhérentes des CGA. Si, tous secteurs confondus, le chiffre d’affaires des TPE a reculé de 1,0 % en 2014, les détaillants alimentaires s’en sortent plutôt bien avec une progression de leur activité de 0,5 %. Le commerce de bouche est l’un des secteurs les plus dynamiques parmi les 11 secteurs analysés par la FCGA, avec les transports (+0,9 %) et les services (+1,1 %).

En termes d’évolution de leurs résultats financiers, les TPE sont à la peine. Les indicateurs d’évolution de l’activité et de la rentabilité sont dans le rouge en 2014 : -0,6 % pour la marge brute et -3,4 % pour le résultat courant. Les performances du commerce alimentaire font, dans ce cadre, figure d’exception avec une croissance respective de la marge brute et du résultat courant de 0,9 % et 1,3 %. Ce dynamisme s’explique par la bonne tenue de la rentabilité des charcuteries (résultat courant en hausse de 5,1 %), des boucheries (+3,8 %) et des crèmeries (+3,0 %). En valeur absolue, les bouchers se situent même en 7e position des 77 professions analysées dans l’étude avec un résultat courant moyen de 57,6 milliers d’euros.

Proximité, qualité, choix et innovations permanentes sont les facteurs clés du succès de la profession qui profite également d’une hausse de 0,6 % des dépenses alimentaires des ménages en 2014 et d’un regain d’intérêt pour les petits commerces locaux.

Les petits détaillants alimentaires sont les champions de la rentabilité
DESCLOS Cécile 9 novembre, 2015
Partager ce poste
Archiver