Les grandes problématiques des mutuelles 45 face aux produits d'épargne
20 juillet, 2003 par
Les grandes problématiques des mutuelles 45 face aux produits d'épargne
Les Echos Etudes


Les mutuelles 45 sont contraintes de s’adapter aux évolutions réglementaires qui se traduisent par un durcissement des normes prudentielles impliquant des regroupements (en vue de dégager des économies de mutualiser les investissements et de renforcer les structures financières), des procédures de substitution et une amélioration des performances financières. Elles doivent aussi faire face à une concurrence croissante de la part des assureurs et des institutions de prévoyance sur leur métier de base qui est l’assurance santé (elles détiennent 60 % du marché de la complémentaire santé). Cette concurrence (d’autant plus forte que l’assurance santé sert fréquemment de produit d’appel) les contraint à une diversification, dans le domaine de la prévoyance collective notamment car elles bénéficient d’une légitimité sur ce métier et d’un accès privilégié aux entreprises. La distribution de produits d’épargne n’est pas au coeur des préoccupations stratégiques des mutuelles 45 qui disposent en revanche de capacités de distribution et d’un accès à certaines clientèles, ce qui en fait des alliés recherchés. Néanmoins l’offre d’épargne est nécessaire pour fidéliser la clientèle. Elle peut être un moyen de négocier des contreparties (distribution de contras santé et de prévoyance par les partenaires en épargne financière). Sur les produits, il leur faut construire une offre, ce qui suppose de conclure des alliances métiers avec des partenaires pour bénéficier d’économies d’échelle et réduire les risques. Si les partenaires devraient être issus de la sphère mutualiste, une ouverture n’est pas exclue. En matière d’épargne retraite, Préviade a créé un cabinet de courtage chargé de sélectionner les partenaires présentant les meilleures solutions pour sa clientèle, au meilleur coût. Mais aussi à travers leur réseau de distribution où il faut pallier la faiblesse de la densité du réseau ce qui nécessite d’utiliser des canaux à distance et de nouer des partenariats pour que la clientèle dispose d’un accès à un réseau physique de proximité. Dans leur démarche commerciale, elles devront se doter d’outils de gestion et de marketing permettant de gérer le développement de nouveaux
métiers ce qui nécessite des investissements lourds qui peuvent justifier des partenariats industriels destinés à bénéficier d’économies d‘échelle et d’effets d’expérience.

Les grandes problématiques des mutuelles 45 face aux produits d'épargne
Les Echos Etudes 20 juillet, 2003
Partager ce poste
Archiver