Les stratégies gagnantes des mutuelles 45

Les stratégies gagnantes des mutuelles 45

Réglementation, concurrence, digital... : décryptage des enjeux auxquels les mutuelles font face et leurs stratégies pour y répondre

À partir de 2 950 € HT

Publiée en septembre 2018

Fiche technique

Tarif

À partir de 2 950 € HT


Redigée en français
Publiée en septembre 2018
260 pages


Formats

  • p Papier

  •       
  • F PDF

Notre Consultant

Hélène MEZIANI

Une étude pour : ​

  • Avoir en main tous les chiffres clés des mutuelles 45 et des marchés sur lesquels elles interviennent
  • Comprendre et anticiper les mutations du secteur (rapprochements, disparitions, diversification...)
  • Décrypter le positionnement de l’offre des 30 premières mutuelles
  • Identifier les orientations stratégiques gagnantes pour les mutuelles (diversification, spécialisation, montée en gamme…)

Quelles stratégies gagnantes pour redynamiser l’activité des mutuelles 45 ?

L’érosion du tissu sectoriel se poursuit  

421, c’est le nombre de mutuelles 45 restantes à fin avril 2018. C’est 735 de moins qu’il y a 12 ans. Et parmi ces 421 acteurs, environ un quart sont substitués, c’est-à-dire qu’ils ont transféré leurs engagements à une autre mutuelle.

Certes, le chiffre d’affaires moyen des mutuelles a eu tendance à augmenter sur moyenne période – il dépasse 50 M€ aujourd’hui – mais cette hausse est principalement dûe à l’érosion du tissu sectoriel plutôt qu’à la croissance de l’activité. Surtout, ce chiffre masque un écart de plus en plus grand entre les leaders et le reste des mutuelles. D’un côté, des géants comme Harmonie Mutuelle ou MGEN font la course en tête avec plus de 2 Md€ de cotisations annuelles et représentent une part toujours plus importante de l’activité des mutuelles. De l’autre, plus de la moitié des acteurs réalisent moins de
5 M€ de chiffre d’affaires et près de 90% moins de 100 M€.

Un contexte de plus en plus difficile qui alimente les rapprochements

La combinaison de plusieurs facteurs explique cette concentration croissante de l’activité :

  • La perte de vitesse des mutuelles 45 face à la montée en puissance des assureurs, bancassureurs ou encore des institutions de prévoyance. Or, la santé représente plus de 85% du chiffre d’affaires des mutuelles organismes complémentaires d’Assurance maladie et plus des trois quarts de l’activité globale des mutuelles 45.
  • Les évolutions récentes sur le marché de l’assurance santé : celui-ci ne progresse que d’environ 2% par an depuis 2012 et les marges dégagées sur les contrats sont faibles. Par ailleurs, la hausse de la part des contrats collectifs suite à l’ANI a peu profité aux mutuelles, majoritairement positionnées sur l’individuel.
  • Les pressions réglementaires croissantes avec, en particulier, l’entrée en vigueur de Solvabilité II.
  • Les attentes croissantes des clients, particuliers comme entreprises, en matière de digital et de services (e-santé, qualité de vie au travail, etc.).

Dans un contexte plus difficile, les rapprochements, fusions et partenariats se sont multipliés au cours des dernières années entre les mutuelles 45 mais également avec les institutions de prévoyance et les mutuelles d’assurance. Seuls, les petits acteurs n’ont pas la surface financière suffisante pour apporter les bonnes réponses à ces nouveaux enjeux (diversification, digitalisation des offres, mise en conformité, etc.). 

Quelles stratégies gagnantes pour quels types d’acteurs ?

En perte de vitesse sur un marché de la santé de plus en plus difficile, les mutuelles 45 ont d’abord vu dans la prévoyance et l’épargne des relais de croissance pertinents. Aujourd’hui, elles s’intéressent également à l’IARD grâce à des partenariats ou des rapprochements avec d’autres acteurs de mutualisme soumis au Code de l’Assurance, à l’instar de l’union Macif-Aesio ou de l’accord entre Vyv et Maif. Toutefois, compte tenu des pressions concurrentielles très fortes en assurance dommages, cette stratégie de diversification et de multi-équipement des assurés parait réservée aux plus gros acteurs.

Et si le recentrage sur la santé était la solution pour les acteurs de petite et moyenne tailles ? Spécialistes de la complémentaire santé, les mutuelles 45 se sont laissées dépasser par les autres acteurs en n’anticipant pas assez les évolutions du marché et en n’apportant pas suffisamment de valeur ajoutée par rapport à des généralistes de l’assurance. Pourtant, elles bénéficient d’un fort capital confiance et, grâce aux nombreux rapprochements intervenus, elles disposent désormais d’une capacité plus importante de réaction. L’investissement dans l’e-santé, dans la prévention ou encore le travail sur le réseau de distribution (courtage par exemple) constituent des pistes pour redynamiser l’activité.

Chiffre clé

421

Le nombre de mutuelles encore agrées à fin avril 2018, contre 1 156 en 2006.

Source : ACPR

Les dernières études

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Les stratégies Patient-Centric et Beyond-the-pill de la Pharma et des…

Créer de la valeur grâce à des solutions intégrées : un impératif pour les industries de santé

Décembre 2019

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Le secteur bancaire français

Tour d’horizon des principales thématiques qui impactent les banques françaises

Décembre 2019

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

L' avenir des laboratoires de biologie médicale

Nouveaux modèles économiques, nouveau jeu concurrentiel

Décembre 2019

Découvrir

NOUVEAUTÉ
Les Echos Études

Smart Healthy Cities

La santé à l’heure des territoires numériques, de l’intelligence artificielle et du Big Data

Décembre 2019

Découvrir