Les enjeux économiques du facilities management
26 juillet, 2001 par
Les enjeux économiques du facilities management
Les Echos Etudes


Dans notre étude de marché met en avant que la recherche d’un meilleur rapport qualité/coût est un des objectifs principaux de l’externalisation. La prise en charge des activités périphériques en interne n’est pas toujours efficace en raison notamment du manque de spécialisation des intervenants et de la taille réduite de ces services. En revanche, les prestataires extérieurs développent un savoirfaire dans leur domaine d’intervention. En outre, en travaillant pour plusieurs clients simultanément, les prestataires bénéficient d’économie d’échelle grâce à la mutualisation des équipements et des personnels. Par conséquent, l’entreprise externalisatrice peut réaliser des économies non négligeables, de l’ordre de 15 % à 30 % en moyenne. Toutefois, l’externalisation génère ses propres coûts liés au temps passé à l’élaboration des contrats et à la mise en place d’un dispositif de surveillance des activités externalisées. Outre, l’apport financier lors du transfert des actifs, l’externalisation offre la possibilité de transformer les coûts fixes en coûts variables et ainsi abaisser le seuil de rentabilité de l’entreprise. Au lieu d’investir en personnel et en équipements, l’entreprise verse une rémunération au prestataire qui correspond à la prestation réellement consommée. Dans le sens inverse, le prestataire transforme une partie de ses recettes variables en recettes récurrentes. L’externalisation de certaines tâches apporté par le facilities management doit permettre à l’entreprise de gagner en efficacité dans les domaines concernés mais également au niveau global. L’amélioration des performances des services externalisés provient de la spécialisation du prestataire qui se traduit par un niveau d’expertise élevé, une maîtrise des technologies les plus récentes et par un personnel qualifié. Si l’entreprise ne maintient pas, néanmoins, un certain niveau de compétences ainsi que des outils de suivi des prestations, elle risque de perdre le contrôle de l’activité ainsi que le contrôle des prix et de la qualité des prestations. L’externalisation offre la possibilité d’ajuster les effectifs et les équipements en fonction de la variation de l’activité. Ce mode d’organisation peut significativement améliorer la productivité globale de l’entreprise.

Les enjeux économiques du facilities management
Les Echos Etudes 26 juillet, 2001
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver