LES ÉNERGIES RENOUVELABLES GAGNENT LE CŒUR DES FRANÇAIS
3 février, 2016 par
LES ÉNERGIES RENOUVELABLES GAGNENT LE CŒUR DES FRANÇAIS
Les Echos Etudes


Le dernier baromètre Opinion Way pour Qualit'EnR montre un plébiscite des particuliers pour le développement d'équipements à énergies renouvelables.

De plus en plus sensibles aux enjeux environnementaux, les Français sont désormais acquis aux énergies renouvelables. C’est ce que révèle la 6e enquête annuelle menée par OpinionWay pour Qualit’EnR. Selon l’étude, 96 % des foyers pensent qu’il faut encourager le développement des filières vertes pour la production de chaleur et d’électricité. Un plébiscite qui tient en partie à l’effet Cop21, mais aussi à une confiance croissante accordée à ce type d’équipements. A l’inverse, ils sont de moins en moins nombreux à souhaiter le développement des énergies fossiles ou nucléaire et ce, en dépit de la baisse des prix des hydrocarbures. Seul le gaz naturel reste plébiscité par une majorité de Français (65 %), mais avec un score en repli de 15 points en trois ans.

La pénétration des énergies renouvelables continue donc de progresser. 37 % des ménages possèdent aujourd’hui au moins un équipement utilisant des énergies renouvelables. Si les appareils au bois sont les plus présents (ils équipent 27 % des foyers), le solaire thermique, qu’il s’agisse d’un chauffe-eau solaire ou d’un système combiné, a connu les plus belles progressions. Ce type d’installation est désormais présent dans 8 % des foyers, un score en hausse de 3 points en un an.

Et même si elles restent relativement basses, les intentions d’investissement sont en nette progression. 26 % des Français ont l’intention de s’équiper d’un équipement à énergies renouvelables contre 21 % en 2015. Le bois et le solaire thermique ayant la faveur des ménages avec des taux d’intention de 13 %.

Mais cet engouement est à relativiser. D’une part, les échéances d’investissement peuvent être parfois assez longues (dans un horizon supérieur à deux ans pour près de la moitié des personnes souhaitant s’équiper). D’autre part, les budgets moyens prévus pour l’achat et l’installation de ces équipements sont inférieurs à la réalité du marché (à l’exception du photovoltaïque). Or, le prix reste essentiel puisque 54 % des personnes interrogées choisiraient des équipements utilisant des énergies renouvelables uniquement si ceux-ci ne représentent pas de surcoût. Parmi les autres freins évoqués, sont cités en priorité les difficultés administratives à obtenir des aides (citées par 39 % des propriétaires de logement) et le manque d’information sur les équipements utilisant les énergies renouvelables (36 %).

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES GAGNENT LE CŒUR DES FRANÇAIS
Les Echos Etudes 3 février, 2016
Partager ce poste
Archiver