LE TRANSPORT ROUTIER EUROPÉEN DEMANDE DE LA CLARTÉ SUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE
4 juin, 2020 par
LE TRANSPORT ROUTIER EUROPÉEN DEMANDE DE LA CLARTÉ SUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE
MEZIANI Hélène


Une feuille de route contraignante permettrait de sécuriser les investissements des entreprises dans les technologies vertes.

Le transport routier européen a réclamé en mai plus de clarté aux décideurs européens, au moment où ceux-ci entamaient le vote du « Green Deal » et débattaient notamment sur l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Dans ce cadre, les fédérations nordique (NLA), allemande (BGL) et française (FNTR) de la profession ont réclamé une feuille de route et un cadre contraignant pour la transition technologique verte dans les secteurs du transport ainsi que les secteurs liés. Le transport routier demande des règles générales, claires et harmonisées au niveau européen concernant les sources d’énergie pour sécuriser les investissements et garantir que les industriels développent la technologie appropriée.

Les fédérations européennes ont ainsi transmis un papier d’alerte sur le sujet aux décideurs européens, les encourageant « à adopter une approche pragmatique selon laquelle des incitations économiques appropriées doivent être introduites tout en assurant une concurrence loyale au-delà des frontières ». Elles déclarent que « le secteur du transport routier, principalement composé de PME, doit connaître précisément le chemin à suivre afin de faire les bons investissements et de participer efficacement à l’écologisation de la société ». Elles ont également rappelé que de nombreuses entreprises, dont beaucoup de petites entités, ont déjà fait des efforts importants pour réduire leurs émissions.

LE TRANSPORT ROUTIER EUROPÉEN DEMANDE DE LA CLARTÉ SUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE
MEZIANI Hélène 4 juin, 2020
Partager ce poste
Archiver