LE TRANSPORT FLUVIAL RETOMBE À SON NIVEAU DE 2018
11 mars, 2021 par
LE TRANSPORT FLUVIAL RETOMBE À SON NIVEAU DE 2018
MEZIANI Hélène


L’année 2020 a complètement effacé les bonnes performances de 2019. La quasi-totalité des bassins et filières ont été concernés par des baisses.

Après une très bonne année 2019 qui avait vu le trafic progresser de 10 % pour atteindre 7,4 milliards de tonnes.km, le transport fluvial a souffert en 2020. Son trafic est retombé aux alentours du niveau de 2018, soit environ 6,5 milliards de tonnes.km, diminuant ainsi de 11,5 %.

Les plus fortes baisses ont été constatées sur le segment du transport international, les exportations en tonnes.km s’effondrant de 18 % et les importations de 16,9 %. Le transport intérieur s’en est, en revanche, un peu mieux tiré, n’enregistrant une baisse que de 7,9 % en 2020.

Concernant les bassins fluviaux, seul celui du Nord de la France est resté dans le vert (+4,7 %). Les bassins Rhône-Saône et l’axe Rhénan sont au contraire, de loin, ceux qui ont le plus souffert de la crise sanitaire et économique, enregistrant des baisses de respectivement 22 % et 17,4 %.

De même, la quasi-totalité des filières clientes du transport fluvial ont connu une année très difficile. Les matériaux de construction ont été pénalisés par le coup d’arrêt du BTP au 2e trimestre 2020. L’agroalimentaire, également l’une des principales filières les plus contributrices du trafic, a en revanche connu une année plus mitigée. En comparaison d’autres secteurs, elle a plutôt mieux résisté, n’affichant qu’une baisse de 3,2 % sur l’année. Le transport fluvial de produits agroalimentaires a, en effet, connu un excellent 1er semestre, continuant son activité malgré la crise et surfant sur les très bonnes récoltes de 2019.

LE TRANSPORT FLUVIAL RETOMBE À SON NIVEAU DE 2018
MEZIANI Hélène 11 mars, 2021
Partager ce poste
Archiver