LE TRAFIC AÉRIEN COMMENCE À SE REDRESSER
Il ne faut toutefois pas s’attendre à un retour à la normale même si les signes sont positifs, au minimum pour cet été…
1 juillet, 2021 par
LE TRAFIC AÉRIEN COMMENCE À SE REDRESSER
MEZIANI Hélène


La deuxième semaine de juin, le trafic aérien mondial a retrouvé pour la première fois son niveau de fin 2019, avec plus de 200 000 avions qui ont circulé quotidiennement, selon les données de Flightradar. La demande a, en effet, commencé à se redresser, alors même que la période estivale n’avait pas encore débuté. Les campagnes de vaccination ayant bien avancé dans de nombreux pays, les touristes peuvent désormais plus facilement circuler. Aux États-Unis, le rebond de la demande a tellement surpris les compagnies qu’elles ont été contraintes d’annuler certains vols. L’ensemble du secteur aérien doit, en effet, monter en charge après de nombreux mois de faible activité. Les sous-traitants et les compagnies doivent recruter, les avions doivent être inspectés…

Il ne faut toutefois pas s’attendre à une saison estivale totalement comparable à ce que l’on observait avant ces deux années d’épidémie de Covid-19. La reprise du trafic devrait, en effet, principalement profiter aux court et moyen-courriers, au détriment des longs courriers. C’est en tout cas ce qu’a affirmé Bertrand Mouly-Aigrot, directeur général du cabinet de conseil Archery Strategy Consulting à l’AFP : « La reprise du trafic cet été sera largement tirée par le court et moyen-courrier, tandis que le long courrier restera très perturbé ». Les compagnies aériennes ont bien compris cette situation et font évoluer leur offre. Les Européens se concentrent notamment sur les destinations touristiques généralement plébiscitées sur le Vieux Continent, à l’instar de la Grèce, Majorque…

Assiste-t-on à un retour à la normale ? Rien n’est moins sûr. Les incertitudes restent très importantes, notamment face à la montée en puissance du variant Delta. Le PDG d’Aéroports de Paris, cité par Le Figaro, n’espère retrouver les niveaux de 2019 qu’à l’horizon 2024-2027.
LE TRAFIC AÉRIEN COMMENCE À SE REDRESSER
MEZIANI Hélène 1 juillet, 2021
Partager ce poste
Archiver