EXPÉRIMENTATION D’UNE NOUVELLE SOLUTION NUMÉRIQUE DE COORDINATION DES SOINS
Promu par plusieurs syndicats de professionnels de santé, l’outil informatique « E-coordination » va être expérimenté dans 10 départements, avant son déploiement au niveau national.
30 juin, 2021 par
EXPÉRIMENTATION D’UNE NOUVELLE SOLUTION NUMÉRIQUE DE COORDINATION DES SOINS
CHARRONDIERE Hélène

Au cœur des nouvelles organisations de soins, la coopération interprofessionnelle et la participation à des collectifs de soins deviennent progressivement une condition requise pour bénéficier de rémunérations supplémentaires, que ce soit sous forme de forfaits annuels ou de bonus en contrepartie de l’atteinte à des objectifs de santé publique (ROSP). C’est par exemple le cas des infirmiers qui pourront percevoir, à partir de début 2022, un forfait annuel de 590 € s’ils participent à une forme de coordination pluriprofessionnelle (équipes de soins primaires ou spécialisées, maisons de santé ou communautés professionnelles territoriales de santé). Le versement de ce forfait sera conditionné à l’utilisation effective d’une solution numérique de coordination des soins. Idem pour les pharmaciens d’officine, pour lesquels certains services pharmaceutiques rémunérés par l’Assurance maladie doivent s’inscrire dans le cadre de structures de coordination. Pour faciliter ces nouvelles formes d’exercice professionnel, 7  syndicats(1) de médecins, pharmaciens, infirmiers, kinésithérapeutes, biologistes et audioprothésistes, déjà réunis autour de la solution Paymed, se sont alliés pour concevoir un outil informatique destiné à favoriser la coordination des soins. Baptisé « E-coordination », cet outil permet le partage sécurisé de documents (comptes-rendus de consultation et d’examens), l’échange d’informations (chat) et l’envoi de notifications. Il permet, par ailleurs, d’accéder, en option, à une solution de téléconsultation.

Destiné uniquement à la médecine de ville, « E-coordination » va être testé par des professionnels de santé volontaires dans 10 départements (Nord, Meurthe-et-Moselle, Sarthe, Finistère…). Des territoires sélectionnés pour représenter la diversité des modes d’exercice et des situations d’accès aux soins. Cette phase pilote doit durer 6 mois. Son objectif : opérer les ajustements qui s’avéreraient nécessaires avant généralisation de l’outil au niveau national. Les syndicats espèrent séduire une large proportion de professionnels de santé qui, dans leur grande majorité, ne sont pas encore équipés d’une telle solution. L’adhésion se fera sans engagement et selon des modalités proches de celles déjà proposées par Paymed pour la gestion du tiers-payant et le e-paiement.

(1) CSMF, SML, FSPF, FNI, SDB, FFMKR et SDA

EXPÉRIMENTATION D’UNE NOUVELLE SOLUTION NUMÉRIQUE DE COORDINATION DES SOINS
CHARRONDIERE Hélène 30 juin, 2021
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver