Le packaging : un marché compris entre 1,4 et 2,1 milliards d’euros
13 juillet, 2002 par
Le packaging : un marché compris entre 1,4 et 2,1 milliards d’euros
Les Echos Etudes


Une première estimation du marché est donnée par l’étude réalisée en 2000 par le syndicat du conditionnement à façon (EUROCAF). EUROCAF regroupe une cinquantaine de professionnels du secteur du conditionnement à façon. L’étude a été réalisée auprès de 24 adhérents représentatifs. Le chiffre d’affaires moyen tel qu’il ressort de l’enquête s’élève à 7 millions d’euros. EUROCAF considère que 150 professionnels se partagent le marché, d’où un marché total d’environ 1,05 milliards d’euros. Cette estimation est basée sur les chiffres d’affaires de 1999, il convient donc de l’actualiser. Si l’on considère que la croissance moyenne annuelle du marché est de 10 % (cf. infra), on obtient une estimation de 1,4 milliard d’euros pour l’année 2002.
Il est possible de procéder à une autre estimation en distinguant deux types de prestataires, selon qu’ils exercent ou non une activité logistique. Sur la base du palmarès publiés plus bas, nous estimons que :
• pour les prestataires rattachés à un groupe logistique, le chiffre d’affaires copacking/comanufacturing cumulé des entreprises citées dans le palmarès est de 220 MEUR. Les prestataires logistiques exerçant une activité de copacking/comanufacturing étant relativement peu nombreux, on peut estimer que les entreprises citées dans le palmarès captent 70 à 80 % du marché, qui peut donc être estimé dans un intervalle compris entre 275 et 315 MEUR ;
• pour les autres prestataires, issus des métiers de l’emballage ou de l’industrie, le chiffre d’affaires cumulé des principales entreprises est de 800 MEUR. La liste de prestataires a été obtenue par des requêtes sur la base de données DIANE :
° entreprises dont le code NAF est 748D (conditionnement à façon),                                                                                                                                                                     ° entreprises ayant le mot « conditionnement » dans leur objet social,
° entreprises ayant le mot « conditionnement » dans leur raison sociale.
La liste ainsi obtenue a été retraitée des doublons, des entreprises filiales de grands industriels internationaux (car il ne s’agit plus d’externalisation), des entreprises de
conditionnement de fruits, légumes, viandes et autres produits agricoles primaires, des entreprises qui exercent une activité de conditionnement uniquement pour subvenir à leur besoins propres. De 4 500 entreprises, nous avons abouti progressivement à 600. Cette méthode permet d’apprécier assez précisément le marché du copacking, mais pas celui du comanufacturing. C’est pourquoi nous estimons que le chiffre d’affaires obtenu (800 MEUR) ne représente que 50 à 80 % du marché total. Le marché capté par les prestataires issus des métiers de l’emballage et de l’industrie peut donc être évalué dans un intervalle compris entre 1 000 et 1 600 MEUR. Au total, on peut estimer le marché français du copacking/comanufacturing dans un intervalle compris entre 1 275 et 1 915 MEUR pour 2000. La croissance du marché est forte, entre 10 et 15 % par an. Les nouveaux entrants, positionnés sur des niches de marché spécifiques, bénéficient souvent d’une croissance exceptionnelle, de l’ordre de 30 à 40 % par an, alors que les prestataires déjà bien établis connaissent une croissance de l’ordre de 10 % par an. Si l’on retient l’hypothèse basse d’une croissance de 10 % sur la période 2000-2002, le marché français du copacking/comanufacturing peut être évalué dans un intervalle compris entre 1 500 et 2 300 MEUR en 2002. L’estimation finale peut paraître large : elle s’explique par la difficulté à obtenir une information fiable (nombre élevé d’acteurs, définition floue du métier, prestataires multi-services qui ne publient pas de chiffres par activité).
Le marché français de la prestation logistique est de l’ordre de 5,5 milliards d’euros. Le marché du copacking et du comanufacturing est donc relativement important au regard du marché de la logistique (entre 27 et 42 % selon les estimations). Les prestataires logistiques ne captent toutefois que de l’ordre de 20 % de ce marché, qui est beaucoup moins saisissable que celui de la prestation logistique, parce que réparti sur une multitude de prestataires. Sur le plan social, le copacking emploie 15 000 à 20 000 personnes en France.

Le packaging : un marché compris entre 1,4 et 2,1 milliards d’euros
Les Echos Etudes 13 juillet, 2002
Partager ce poste
Archiver