LE MARCHÉ AUTOMOBILE FRANÇAIS A RECULÉ EN JUILLET
16 août, 2019 par
LE MARCHÉ AUTOMOBILE FRANÇAIS A RECULÉ EN JUILLET
KIM Sun


Selon le CCFA, les ventes de voitures particulières neuves en France se sont repliées de 1,8 % en juillet. Une baisse cependant en trompe l’œil.

Avec 172 228 immatriculations, le marché des véhicules neufs (VN) en France a subi une baisse de 1,8 % sur ce mois de juillet, malgré un jour ouvré de plus qu’en 2018. Cette contreperformance est néanmoins à relativiser, car elle s’explique en grande partie par un effet de base défavorable. Le bilan de l’été 2018 avait, en effet, été gonflé par une hausse des ventes tactiques. En prévision de l’entrée en vigueur des nouvelles normes WLTP au mois de septembre 2018, les concessionnaires ont écoulé une grande partie de leurs stocks de VN qui seraient devenus difficilement vendables passée cette échéance. Les immatriculations de voitures neuves ont, ainsi, bondi de 18,9 % en juillet 2018 par rapport à la même période de l’année précédente.

Sur un marché baissier, PSA a vu ses ventes progresser de 4,1 % en juillet 2019 à 58 482 livraisons. Ses bons résultats ont été notamment portés par sa marque Citroën, dont les immatriculations ont bondi de 12,8 % grâce aux nouveaux SUV C3 Aircross et C5 Aircross. Peugeot (+ 0,3 %), DS (- 0,1 %) et Opel (- 0,6 %) ont enregistré des performances plutôt atones. Le groupe Renault, quant à lui, a connu un repli de 9,8 % de ses ventes de VN. La marque au losange est celle qui a le plus souffert avec des livraisons en recul de 14,5 %. Dacia a mieux résisté (+ 1,5 %), mais sa croissance n’a pas pu compenser la baisse des ventes de Renault.

Concernant les groupes étrangers, les immatriculations de Volkswagen ont progressé de 2,5 %, portées par Seat (+ 9,1 %) et Skoda (+ 24,4 %). Toyota a également enregistré une hausse de ses ventes de 12,5 %. FCA et Nissan, à l’inverse, ont vu leurs livraisons reculer respectivement de 28,5 % et 54,5 %.

En cumul depuis janvier, le marché ressort également en baisse de 1,8 %, à 1 338 670 immatriculations. Toutefois, l’entrée en vigueur du nouveau plafond d’émission de CO2 de 95 g/km pour les véhicules particuliers neufs vendus dans l’Union européenne devrait inciter les concessionnaires à écouler leur stock de modèles moins performants à la fin d’année.

LE MARCHÉ AUTOMOBILE FRANÇAIS A RECULÉ EN JUILLET
KIM Sun 16 août, 2019
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver