LE GRAND AMOUR DES FRANÇAIS POUR LEURS COMMERCES DE PROXIMITÉ
4 décembre, 2020 par
LE GRAND AMOUR DES FRANÇAIS POUR LEURS COMMERCES DE PROXIMITÉ
BERVILY Elodie


Si la crise sanitaire impacte la fréquentation des centres-villes, elle renforce l’attachement des citoyens aux petits commerces.

L’Institut CSA, en partenariat avec l’Association Centre-Ville en Mouvement et Clear Channel, vient de publier les résultats de la 5e édition du Baromètre du Centre-Ville et des Commerces. Une édition bien particulière puisqu’elle a été réalisée en pleine crise sanitaire. Les centres-villes voient ainsi leur fréquentation baisser. 73 % des Français déclarent se rendre au moins un fois par semaine dans leur centre-ville, une part en recul de 5 points par rapport à l’année précédente. Néanmoins, ils sont 14 % à indiquer les fréquenter « une à trois fois par mois », en hausse de 2 points, traduisant une fréquentation du centre-ville davantage mensuelle que quotidienne en raison du confinement. Le bilan est plus sombre du côté de la perception du dynamisme de leur centre-ville puisque 46 % des personnes interrogées perçoivent un « déclin » au cours des 10 dernières années. C’est dans les communes rurales que le diagnostic est le plus sévère (52 %) et dans les communes de moins de 100 000 habitants (47 %). À la question « Qu’attendez-vous en priorité d’un centre-ville ? », 71 % des Français répondent des commerces alimentaires devant la piétonisation, les terrasses, les services administratifs, les transports en commun, les espaces verts et les équipements de santé. 44 % des sondés déclarent que la crise sanitaire a modifié leur fréquentation des commerces de proximité. 29 % indiquent s’y rendre de plus en plus. Et 90 % des Français déclarent que faire ses achats dans les petits commerces de centre-ville est un « acte citoyen », en particulier les boulangeries (88 %) et les boucheries-charcuteries (77 %). « Les habitants ont à ce point compris l’importance de leurs centres-villes qu’ils affirment pour la première fois, et avec force, que consommer local et favoriser nos commerces de proximité, relèvent plus que jamais de l’acte citoyen » expliquent les auteurs de l’étude.

LE GRAND AMOUR DES FRANÇAIS POUR LEURS COMMERCES DE PROXIMITÉ
BERVILY Elodie 4 décembre, 2020
Partager ce poste
Archiver