LES TRANSPORTEURS ROUTIERS RATTRAPÉS PAR LA CRISE
3 décembre, 2020 par
LES TRANSPORTEURS ROUTIERS RATTRAPÉS PAR LA CRISE
MEZIANI Hélène


Plus de la moitié des entreprises interrogées par bp2r ont connu une baisse de leurs volumes transportés au cours des 9 premiers mois de 2020.

Le baromètre de novembre 2020 du cabinet de conseil bp2r qui interroge 191 transporteurs français et européens sur la conjoncture du transport routier montre que la situation s’est considérablement dégradée. Plus de 50 % des répondants indiquent que leur activité a baissé sur les 9 premiers mois de l’année 2020 (dont 34 % déclarant une baisse de plus de 5 %), le plus haut niveau depuis 10 ans. Seules 31 % des entreprises ont connu une hausse de leur activité sur les 9 premiers mois de l’année.

Des activités plus ou moins affectées

La proportion de transporteurs en récession dépend fortement du type d’activité. La messagerie colis s’en sort logiquement le mieux grâce au report des achats des particuliers vers le e-commerce (seules 34 % des entreprises ont connu une baisse des volumes transportés). L’évolution des volumes est le plus souvent stable pour le mono/multi-colis (33 % en baisse, mais 44 % en stagnation). La situation est, en revanche, critique pour les autres segments : lot complet/partiel (63 % en baisse), groupage/messagerie palette (56 %) et les autres segments de transport (90 % en baisse). Même si le second confinement a moins paralysé l’économie, les transporteurs sont pessimistes sur leurs perspectives au cours des 6 prochains mois. Ainsi, seuls 33 % des répondants anticipent la croissance de leurs volumes transportés, contre 35 % qui prévoient une baisse, dont 20 % une baisse de plus de 5 %. Ce pessimisme est partagé par les différents segments d’activité, BtoC et BtoB, même si la messagerie colis demeure un tout petit peu plus optimiste.

LES TRANSPORTEURS ROUTIERS RATTRAPÉS PAR LA CRISE
MEZIANI Hélène 3 décembre, 2020
Partager ce poste
Archiver