LE DÉFI DE LA REPRISE POUR LES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION
18 mai, 2020 par
LE DÉFI DE LA REPRISE POUR LES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION
MORZADEC Amélie


Les points de vente ouvrent progressivement leurs portes, accompagnés par leurs partenaires constructeurs.

À chaque marque sa stratégie et sa manière d’accompagner ses partenaires concessionnaires dans cette période de reprise pleine d’incertitudes.

Côté pile, un accompagnement proposé par leurs constructeurs

Le réseau Volvo a le sourire et souligne l’implication sans faille de la marque durant ces deux derniers mois. Groupes de discussion et contacts téléphoniques réguliers pour préserver le contact humain, garantie de marges variables et revue des objectifs en cours pour préserver leur santé financière. La marque suédoise a fait le choix d’affirmer la nécessité d’une collaboration étroite avec son distributeur pour amorcer la reprise.
Constat positif également du côté de Hyundai et Kia. Report d’échéances, délai de portage, obtention des primes… « La réponse des directions générales sur le territoire a été à la hauteur du tsunami exceptionnel que nous avons vécu et que nous vivons toujours », rapporte un professionnel auprès du Journal de l’Automobile. Les constructeurs ont rapidement transmis du matériel de sécurité à leurs showrooms pour leur permettre de rouvrir leurs points de vente en toute sérénité.
Les partenaires de BMW soulignent, quant à eux, « une proximité entre le réseau et le constructeur comme rarement vue ».

Côté face pourtant, une pression contre-productive

Les réseaux Peugeot et Citroën sont, quant à eux, inquiets de la stratégie de PSA. Si la pression déployée par le groupe pour favoriser la reprise est partagée par ses partenaires distributeurs, les dispositifs de contrôles en cours de déploiement ont suscité de nombreuses réactions dubitatives. « Peugeot contrôle notre portefeuille de clients, vérifie si nous les appelons correctement et si nous suivons les préconisations du constructeur sur ces appels » rapporte un professionnel déplorant que la marque accentue la difficulté de la crise et l’inquiétude suscitée par le contexte de reprise.

LE DÉFI DE LA REPRISE POUR LES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION
MORZADEC Amélie 18 mai, 2020
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver