L’ARTISANAT DU BÂTIMENT RETROUVE SON NIVEAU D’AVANT-CRISE
L’activité des artisans du bâtiment a vivement bondi au 2e trimestre 2021. Mais l’envolée des prix des matières premières et les pénuries de matériaux pourraient bien peser sur la reprise.
13 septembre, 2021 par
L’ARTISANAT DU BÂTIMENT RETROUVE SON NIVEAU D’AVANT-CRISE
TIPHANEAUX Sabrina


C’est ce qu’on appelle désormais une « remontada » ! Au 2e trimestre 2021, les artisans du bâtiment ont connu une croissance historique de leur activité, à +37 % sur un an, d’après la dernière note de conjoncture de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb). Le rebond est particulièrement vif pour les travaux d’entretien-amélioration qui ont grimpé de 42 %, « un record de progression » peut-on lire dans le communiqué de l’organisation patronale. Ils profitent du dynamisme des travaux de performance énergétique, portés notamment par le succès de MaPrimeRénov’. Mais la construction neuve affiche également de belles couleurs, avec une hausse de 30 % de l’activité sur un an. Certes, cette envolée de la demande découle en partie d’un effet de comparaison extrêmement favorable. Malmené par les confinements successifs, le secteur du bâtiment avait plongé de 24 % au 2e trimestre 2020, par rapport à l’année précédente, avec une baisse de 22 % dans le neuf et de 25 % dans la rénovation.

Situation critique

Mais la bonne nouvelle réside surtout dans la comparaison avec 2019. Car au 1er semestre 2021, l’activité des petites et moyennes entreprises du bâtiment a dépassé de 0,5 % son niveau de 2019, avant la tempête du Covid-19. Si la construction neuve a fortement rebondi sur les derniers mois, elle accuse toujours un recul de 1,8 % par rapport à son niveau deux ans auparavant. L’entretien-amélioration, en revanche, confirme sa bonne santé, avec une progression de 2,2 % en comparaison aux 6 premiers mois de 2019.

Côté carnets de commandes, ils représentent 111 jours de travaux à début juillet, soit une progression de 46 jours par rapport à la même période de l’année précédente. Pourtant, tous les signaux ne sont pas au vert, souligne la Capeb. Comme beaucoup d’autres, le secteur du bâtiment fait face à des difficultés d’approvisionnement et une flambée des coûts des matières premières qui risquent bien d’enrayer cette belle dynamique. Sondées par la Confédération, 76 % des entreprises interrogées ont déclaré faire face à une hausse des prix des matériaux au cours du 2e trimestre 2021 et 57 % à des ruptures d’approvisionnement. Une situation qui a entraîné des retards ponctuels pour 67 % d’entre elles et des reports de chantiers pour 24 %.

L’ARTISANAT DU BÂTIMENT RETROUVE SON NIVEAU D’AVANT-CRISE
TIPHANEAUX Sabrina 13 septembre, 2021
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver