LA TELECONSULTATION MEDICALE SE PERENNISE MAIS RESTE PEU FREQUENTE
Retour sur les principaux résultats de l'étude de la DREES sur l'évolution des consultations médicales à distance en médecine générale.
21 décembre, 2022 par
LA TELECONSULTATION MEDICALE SE PERENNISE MAIS RESTE PEU FREQUENTE
BERVILY Elodie


La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) vient de publier une étude sur l’évolution du nombre de téléconsultations réalisées en médecine générale depuis son déploiement en 2018 jusqu’à la fin de l’année 2021. Et, sans surprise, le nombre de téléconsultations a été particulièrement élevé en 2020, notamment lors des périodes de confinement. Les généralistes libéraux ont ainsi effectué 13,5 millions de consultations à distance au cours de l’année 2020, puis 9,4 millions en 2021. La téléconsultation semble ainsi s’installer durablement dans les pratiques des généralistes, mais elle reste peu fréquente. Elle a représenté 5,6 % de l’activité des généralistes en 2020 au plus fort de la crise sanitaire, et 3,7 % en 2021.

La téléconsultation est davantage adoptée par les jeunes praticiens. En 2021, elle représente 4,8 % de l’activité des médecins généralistes libéraux de moins de 40 ans, contre 2,5 % pour leurs confrères âgés de plus de 65 ans. Et c’est chez les médecins installés dans les grandes zones urbaines, notamment Paris et sa banlieue, que cette pratique est la plus répandue. Elle représente 12 % de l’activité des généralistes libéraux à Paris, et 7,2 % en banlieue parisienne. Dans les territoires ruraux, elle concentre seulement 2,2 % de leur activité. L’étude de la DRESS nous apprend, par ailleurs, que l’usage de la téléconsultation n’est pas corrélé à la densité médicale du territoire d’exercice. « 23,3 % des téléconsultations sont faites avec les 20 % de la population les mieux dotés en médecins généralistes, tandis que 17,9 % sont réalisées avec les 20 % les moins bien dotés » détaillent les auteurs de l’étude.

Côté patients, les téléconsultations sont le plus souvent effectuées avec les plus jeunes. 45,2 % sont ainsi faites avec des patients âgés de 15 à 44 ans alors qu’ils ne représentent que 28,7 % des consultations en cabinet. Et 69,4 % des téléconsultations sont réalisées pour des patients vivant dans les villes-centres ou les banlieues des grands pôles, où réside 56,9 % de la population.

Pour aller plus loin, découvrez notre étude sur la télésurveillance médicale.
LA TELECONSULTATION MEDICALE SE PERENNISE MAIS RESTE PEU FREQUENTE
BERVILY Elodie 21 décembre, 2022
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver