LA SOCIÉTÉ DE TÉLÉCONSULTATION QARE PASSE SOUS LE GIRON DU BRITANNIQUE HEALTHHERO
14 avril, 2021 par
LA SOCIÉTÉ DE TÉLÉCONSULTATION QARE PASSE SOUS LE GIRON DU BRITANNIQUE HEALTHHERO
CHARRONDIERE Hélène

La réunion des deux start-up a pour objectif de former l’un des leaders européens de la e-santé.

Le secteur encore très fragmenté de la téléconsultation est-il entré dans une première phase de consolidation ? L’annonce en début de semaine du rachat de Quare par l’un de ses concurrents basé outre-Manche pourrait en être le signe. Créé fin 2016 par cinq jeunes entrepreneurs français, avec le soutien financier de l’incubateur Kamet Ventures du groupe Axa, Qare a lancé sa solution en 2017, un an avant les grandes annonces gouvernementales en faveur de la télémédecine et de l’entrée de la téléconsultation dans le droit commun. L’offre de Qare s’est progressivement étoffée afin de cibler les trois segments de marché que sont les entreprises, les professionnels de santé et les patients en direct. La société propose une solution en ligne aux médecins généralistes et spécialistes qui veulent intégrer la téléconsultation dans leur activité, ainsi qu’une plate-forme ouverte au grand public qui peuvent entrer en contact avec près de 400 médecins téléconsultants référencés par Qare. La solution a été par ailleurs commercialisée auprès des complémentaires santé et des grandes entreprises qui souhaitent financer et proposer ce service à leurs assurés et salariés. A partir de 2019, l’offre s’est enrichie d’une plate-forme de téléconsultation spécialisée dans la e-santé mentale, avec le rachat de Doctopsy et le lancement de l’application mobile MySherpa. Cette année-là, la société avait réalisé 80 000 téléconsultations, dont 80 % en médecine générale. Un chiffre multiplié par 10 en 2020, en raison de l’explosion des consultations à distance pendant le premier confinement. La société espère maintenir cette bonne dynamique de croissance, grâce notamment à son référencement dans le « store » du futur Espace numérique de santé qui sera officiellement lancé début 2022.

Grâce au rachat de Qare, HealthHero vise 3 millions de téléconsultations et 22 millions de patients en 2021. Selon les annonces de l’équipe dirigeante, Qare deviendra la marque européenne qui portera le développement des services de e-santé à destination des patients. Leur développement sera d’ailleurs basé en France.

Une présence dans quatre pays européens
La start-up britannique met ainsi la main sur l’un des leaders de la téléconsultation dans l'Hexagone, dont le modèle économique est très proche du sien. Créée en 2019, cette jeune société s’est donnée comme objectif de participer à la transformation numérique des soins primaires. Dans un premier temps, elle a opté pour une stratégie BtoB, en proposant sa solution aux assureurs et aux entreprises. Le soutien financier du fonds d’investissement Marcol lui permet de grandir rapidement grâce à des opérations de croissance externe. Elle a ainsi racheté en 2020 DoctorLink en Angleterre et Fernarzt en Allemagne, puis MyClinic en Irlande en début d’année. L’objectif : devenir à terme le leader de la téléconsultation et des services de e-santé en Europe. Pour se donner les moyens de ses ambitions, HealthHero devrait procéder à de prochaines levées de fonds dans le but de poursuivre sa politique d’acquisitions. Cette volonté d’aller vite n’est probablement pas sans rapport avec la constitution de groupes d’envergure européenne développant des plates-formes intégrées de services (à l’instar de Zur Rose) ou le déploiement d’Amazon Care, qui pourrait un jour arriver en Europe. Pour le PDG d’HealthHero, Ranjan Singh, il ne devrait subsister en Europe, à terme, que deux ou trois grands opérateurs de e-santé.


A noter
- L'Assurance maladie a remboursé, au titre de l'année 2020, 19 millions de téléconsultations, dont 50 % en médecine générale. Une partie importante de ce marché est captée par Doctolib, qui annonce 7 millions de téléconsultations réalisées via sa plate-forme depuis mars 2020 (remboursables et non remboursables). 
- En France, on répertorie actuellement 14 sociétés proposant un service de téléconsultation, dont 11 sont françaises. Les sociétés d'origine étrangère ou rachetées par des groupes étrangers sont Médecin Direct (acquis par l'américain Teladoc Health), Livi (groupe suédois Kry) et désormais Qare. 
- Trois grands modèles économiques existent sur ce marché : 1/ Le coût de la téléconsultation est financée par le médecin, via l'adoption d'une solution logicielle sous licence (ex. : Doctolib, Maiia). 2/ La téléconsultation est financée par des complémentaires santé et proposée à leurs assurés, avec ou sans limitation en nombre d'actes (ex. : Médecin Direct, MesDocteurs). 3/ La téléconsultation est payée directement par le patient. La prise en charge intégrale par l'Assurance maladie, depuis le début de la crise sanitaire (à titre dérogatoire, et ce, jusqu'en 2022), a toutefois bouleversé ces modèles économiques qui permettait de segmenter l'offre jusqu'en 2020.
- En février 2021, l'Agence du Numérique en Santé a rendu publique la liste des 30 entreprises référencées dans le store de solutions de e-santé (appli, sites Internet) qui sera proposée aux Français à partir de 2022. Parmi elles, figurent Doctolib et Qare. 


Pour aller plus loin, découvrez notre étude multiclient sur les perspectives de la télémédecine et du télésoin

LA SOCIÉTÉ DE TÉLÉCONSULTATION QARE PASSE SOUS LE GIRON DU BRITANNIQUE HEALTHHERO
CHARRONDIERE Hélène 14 avril, 2021
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver