LA CONCURRENCE SUR LES LIGNES TGV DEVRA ATTENDRE
24 décembre, 2020 par
LA CONCURRENCE SUR LES LIGNES TGV DEVRA ATTENDRE
MEZIANI Hélène


Les projets de compagnies ferroviaires étrangères sur les lignes à grande vitesse ont été repoussés ou annulés.

L’ouverture à la concurrence des lignes TGV domestiques est officiellement entrée en vigueur samedi 12 décembre… finalement sans concurrents à la SNCF. Plusieurs compagnies européennes s’étaient bien intéressées au marché français et avaient même annoncé leur intention d’ouvrir des lignes. C’était, par exemple, le cas de Trenitalia qui exploite déjà des lignes reliant Paris à plusieurs villes italiennes sous la marque Thello. Le groupe italien avait présenté à l’Arafer un nouveau projet de desserte entre Paris et Milan : deux allers-retours quotidiens devaient être réalisés à partir de juin 2020, avec des arrêts à Chambéry, Modane et Lyon. Trenitalia prévoyait notamment de commercialiser des billets pour les trajets, très rentables, entre Paris et Lyon. De même, l’Espagnol Renfe et l’Allemand Flixtrain s’étaient positionnés. Portée par la Commission européenne depuis 2013, mais aussi par le gouvernement français dans le cadre de la réforme ferroviaire et par SNCF Réseau qui pourrait augmenter ses recettes de péages, l’ouverture à la concurrence aura donc été un échec, en tout cas à court terme. Car la plupart des acteurs qui avaient manifesté leur intérêt pour le rail français maintiennent en fait leur candidature. Renfe et Thello prévoient toujours de se positionner. Le second a repoussé son projet à juin 2021 pour l’instant (au plus tôt). Flixtrain a, en revanche, retiré son dossier.

LA CONCURRENCE SUR LES LIGNES TGV DEVRA ATTENDRE
MEZIANI Hélène 24 décembre, 2020
Partager ce poste
Archiver