LA COMMANDE PUBLIQUE EN FORTE ACCÉLÉRATION AU PREMIER TRIMESTRE 2019
27 mai, 2019 par
LA COMMANDE PUBLIQUE EN FORTE ACCÉLÉRATION AU PREMIER TRIMESTRE 2019
TIPHANEAUX Sabrina


À l’approche des prochaines élections municipales, l’investissement public repart de l’avant et franchit la barre des 20 milliards d’euros, selon le baromètre AdCF-Banque des Territoires.

Les administrations françaises ont engagé 21,5 milliards d’euros de dépenses entre janvier et mars 2019, selon les chiffres communiqués par l’AdCF, l’Assemblée des communautés de France, et la Banque des Territoires. Une somme en nette augmentation par rapport au premier trimestre 2018 (19,5 milliards d’euros). Cela faisait déjà deux ans que l’investissement public retrouvait quelque peu des couleurs. Mais après 5 années de vaches maigres et de baisses des dotations de l’État, la commande publique se rapproche désormais de ses plus hauts niveaux des années 2012-2013 (respectivement 22,4 et 22,2 milliards d’euros sur les 3 premiers mois).

Certes, les prochaines élections municipales de 2020 ne sont pas étrangères à cette embellie. Les périodes pré-électorales sont traditionnellement synonymes de reprise des investissements publics par les élus locaux. Mais l’accélération constatée en ce début d’année est particulièrement forte, se réjouit l’AdCF.


Elle est portée, une nouvelle fois, par les collectivités du bloc local (communes, communautés et métropoles, syndicats techniques intercommunaux et syndicats mixtes) qui représentent près de la moitié de la commande publique globale. Avec 2,8 milliards d’euros investis sur un seul trimestre, la commande publique des intercommunalités a même atteint un niveau record et affiche les plus fortes progressions en pourcentage.

Autre source de satisfaction, l’érosion des marchés de travaux connaît une accalmie, même s’ils demeurent à un niveau très bas. À l’inverse, les marchés d’ingénierie et de services restent les plus actifs, avec des investissements passés de 6,8 milliards d’euros au premier trimestre 2018 à 7,9 milliards les trois premiers mois de 2019.

Parmi les secteurs les plus dynamiques, le baromètre note un regain très vif des investissements dans les bâtiments publics et scolaires (+ 800 millions d’euros par rapport au premier trimestre 2018), et dans l’entretien des voiries et des ouvrages (+ 500 M€). En revanche, le secteur du logement social ne profite toujours pas de la reprise de la commande publique et connaît une nouvelle baisse des montant investis, en particulier la construction neuve (318 millions d’euros au premier trimestre 2019 contre 501 millions d’euros au premier trimestre 2018).


Découvrez notre étude sur les nouveaux enjeux de la promotion immobilière.​

LA COMMANDE PUBLIQUE EN FORTE ACCÉLÉRATION AU PREMIER TRIMESTRE 2019
TIPHANEAUX Sabrina 27 mai, 2019
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver