L'ACTIVITE TOURISTIQUE POURSUIT SON REDRESSEMENT
Les signaux sont encourageants pour la reprise de l'activité touristique hexagonale. Toutefois, les turbulences actuelles avec la guerre en Ukraine et l'accélération de l'inflation pourraient peser sur la consommation de loisirs.
10 mai, 2022 par
L'ACTIVITE TOURISTIQUE POURSUIT SON REDRESSEMENT
DESCLOS Cécile


Dans sa note de conjoncture d’avril, Atout France confirme la reprise de l’activité touristique dans l’Hexagone sur le 1er trimestre 2022. En premier lieu, au niveau des recettes issues du tourisme international, l’écart avec 2019 s’amenuise mois après mois : -17,3 % en janvier 2022 vs janvier 2019, -8,2 % en février 2022 vs février 2019. Ce redressement est lié au retour des clientèles européenne et américaine. La reprise concerne également la clientèle domestique avec une fréquentation qui a retrouvé son niveau d’avant-pandémie. Les volumes de nuitées touristiques marchandes de la clientèle domestique sont ainsi en croissance de +97,4 % sur la période janvier-février 2022 par rapport à janvier-février 2021 et en ligne (+0,2 %) avec janvier-février 2019. Le mois de février affiche une belle dynamique (+7,3 % en nuitées touristiques totales par rapport à février 2019) grâce à une saison hivernale réussie, notamment dans les espaces de montagne. De son côté, la location touristique de particulier à particulier a le vent en poupe tant en termes d’offre (+40 % par rapport à mars 2019) que de demande (+43 % par rapport à mars 2019). L’hôtellerie relève également la tête avec un rebond important en mars 2022 par rapport à mars 2021 des taux d’occupation (+29,8 points), des prix moyens (+43,1 %) et des RevPar (+192,4 %). Les performances demeurent certes encore en retrait par rapport à mars 2019, mais le déficit d’occupation se réduit mois après mois. Et les prix moyens affichent une progression de +4,9 % par rapport à mars 2019 augurant un retour des RevPar aux niveaux d’avant-crise.

Les perspectives demeurent, à ce jour, bien orientées pour la destination France qui table sur une très bonne saison touristique. En bémol, le contexte actuel marqué par de fortes incertitudes, avec la guerre en Ukraine, le retour de l’inflation et les difficultés de recrutement du secteur, qui invitent à la prudence. En dépit de ce contexte incertain, le baromètre des intentions de voyage, réalisé en mars 2022 après le déclenchement de la guerre en Ukraine, souligne un désir fort des clientèles européennes de voyager. Ce sont ainsi environ 9 répondants sur 10 qui envisagent un séjour de loisirs dans les 6 prochains mois. À ce titre, le pays de résidence est la zone envisagée pour leur prochain séjour par les Français (60 %) et les Américains (67 %). À l’inverse, les Belges et les Suisses ont l’intention de massivement partir à l’étranger.

Pour aller plus loin, découvrez nos études du secteur économie responsable ou distribution biens de consommation
L'ACTIVITE TOURISTIQUE POURSUIT SON REDRESSEMENT
DESCLOS Cécile 10 mai, 2022
Partager ce poste
Archiver