[INTERVIEW] NOUS PROPOSONS UN NOUVEAU MODELE DE SOINS DE PROXIMITE
À Lyon, le Dr Luc Fontaine a créé Medicina, un pôle de santé pluridisciplinaire qui révolutionne la médecine de proximité.
28 novembre, 2022 par
[INTERVIEW] NOUS PROPOSONS UN NOUVEAU MODELE DE SOINS DE PROXIMITE
BERVILY Elodie


Qu’est-ce qui vous a poussé dans l’aventure Medicina ?

Luc Fontaine : je suis médecin généraliste et, après avoir exercé 25 ans en cabinet de groupe, j’ai souhaité promouvoir un regroupement encore plus pluriprofessionnel que les maisons de santé actuelles. J’avais pour objectif de redonner envie aux jeunes professionnels de santé de s’installer en libéral. Medicina a ouvert ses portes à Lyon, dans le 8e arrondissement, en septembre 2019, dans un bâtiment HQE (Haute Qualité Environnementale) de près de 6 000 m². L’équipe d’une centaine de professionnels de santé accueille 900 patients chaque jour. L’offre de soins couvre 25 spécialités médicales et paramédicales. Un laboratoire de biologie et un centre de radiologie complètent l’offre. Nous hébergeons également dans nos locaux des activités hospitalières : Diab-e-Care, un centre dédié au diabète de type 1 des Hospices Civils de Lyon et une consultation d’oncologie du centre Léon Bérard. Le 5e étage du bâtiment est consacré à un espace interprofessionnel avec de grands espaces de repos et plusieurs salles de réunion. Il permet de structurer l’intelligence collective, de fédérer l’équipe autour de notre projet de santé et de créer une communauté.
Dès sa conception, le bâtiment a été pensé comme un véritable lieu de vie avec des services annexes facilitant la vie de tous. Nous accueillons ainsi dans nos locaux un espace de balnéothérapie Balicina, un restaurant diététique et une crèche de 10 berceaux.

Quelle est la raison d’être de Medicina ?

L. F. : Medicina a pour vocation d’améliorer le parcours de soins des patients en leur proposant une offre globale de santé alliant la prévention, les soins et le bien-être. Nous créons et gérons des pôles de santé pluridisciplinaires qui offrent une nouvelle organisation professionnelle au cœur de la médecine de ville. Ces pôles regroupent des médecins et des paramédicaux autour d’un projet de santé et au sein d’un territoire de santé. Ces regroupements créent une innovation d’usage à partir de laquelle nous allons pouvoir atteindre les objectifs de santé publique assignés aux maisons de santé et aux CPTS (communauté professionnels territoriale de santé) : un accès à des soins de qualité pour tous et la construction d’une nouvelle chaîne de valeur reliant le préventif au curatif.

Quel est le profil des médecins libéraux qui travaillent chez Medicina ?

L. F. : nous travaillons avec une dizaine de médecins généralistes et 40 spécialistes de second recours, principalement des jeunes, en primo-installation : neurologues, pneumologues, cardiologues, endocrinologues, ORL, chirurgiens… Notre modèle est attractif pour les jeunes médecins : travail en partenariat avec un hôpital public, offre de cancérologie, projets de recherche… Chez Medicina, les médecins sont profondément respectés dans leur statut libéral. Ils sont libres de travailler comme ils l’entendent, de faire venir un collaborateur, de se faire remplacer… Ils retrouvent ici toutes les valeurs de l’installation en libéral, mais profitent de services clés en main. Ils ne s’occupent plus de la dimension administrative, de la gestion de leur activité. Ils bénéficient d’un cabinet de consultation et de tout un espace dédié à l’intelligence collective. En matière de gouvernance, nous leur apportons un maximum de soutien dans le pilotage du projet de santé de Medicina et du projet de recherche que nous sommes en train de construire dans le domaine du bien-être.

Le bien-être fait partie intégrante de votre offre. Pouvez-vous nous en dire plus ?

L. F. : c’est un élément constitutif de l’état de santé d’une personne. Le bien-être est dépendant de notre comportement mais également de notre environnement. Chez Medicina, nous voulons intégrer les données de l’environnement comme un élément à part entière du pilotage d’une bonne santé. Nous pouvons accompagner nos patients dans cette dimension parce que la force de Medicina est de rassembler des professionnels libéraux et hospitaliers qui créent, en une même unité de lieu au plus proche des patients, une expertise de haut niveau.
Notre offre Balicina permet d’associer prévention, soins et bien-être via un grand bassin de 400 m², 6 salles de soins et un grand gymnase. C’est un espace mis à la disposition des sages-femmes et praticiens de rééducation physique de Medicina le matin et ouvert au public l’après-midi pour des soins esthétiques et des cours de sport… Nous accueillons 5 000 clients chaque mois.

Quels sont les facteurs clés pour réussir sur ce marché ?

L. F. : la force de notre projet est d’avoir créé une communauté fortement interprofessionnelle qui fait apparaître de nouvelles connaissances et permet de proposer des parcours de soins complexes et de désengorger l’hôpital. Nous avons, par ailleurs, réussi à construire un système de gestion efficient qui nous permet de mettre en place une gouvernance clinique forte et de développer des activités de recherche en prévention. Avec des partenaires privés, nous allons pouvoir mettre en œuvre de nouveaux parcours de soins alliant santé et bien-être.

Quels sont vos autres projets de développement ?

L. F. : nous allons dupliquer notre modèle en ouvrant, fin 2024, un nouvel établissement à Bordeaux. À plus long terme, nous prévoyons l’ouverture de deux sites Medicina chaque année sur l’ensemble du territoire, en lien avec les CHU. Nous avons des projets à Grenoble, Marseille, Nice…
Refondre une offre de proximité n’est pas qu’un phénomène en réaction aux déserts médicaux. Tout en ancrant notre offre dans le réseau sanitaire existant, nous proposons un modèle innovant, un nouveau service permettant de construire des parcours de soins complexes.

Fiche d’identité
Dénomination : Medicina Santé
Activité : pôle de santé pluridisciplinaire
Ouverture : septembre 2019
Implantation : Lyon
Web : www.medicina-sante.fr

Pour aller plus loin, découvrez notre étude sur les collectifs de soins.
[INTERVIEW] NOUS PROPOSONS UN NOUVEAU MODELE DE SOINS DE PROXIMITE
BERVILY Elodie 28 novembre, 2022
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver