LE MARCHE AUTOMOBILE MONDIAL RESTE CONVALESCENT
Sur les 9 premiers mois de l'année, le marché automobile mondial a reculé de 2,9 % par rapport à la même période de 2021. En Europe, la baisse a atteint 15,4 %.
28 novembre, 2022 par
LE MARCHE AUTOMOBILE MONDIAL RESTE CONVALESCENT
LES ECHOS ETUDES


Le marché automobile n’a pas encore retrouvé son niveau d’avant-crise. Les pénuries, notamment en semi-conducteurs, continuent d’affecter la production, sans parler du coup de frein porté à cette industrie par la guerre en Ukraine. Dans sa dernière étude, l’ACEA, l’Association européenne des constructeurs automobiles, précise ainsi que les ventes mondiales de voitures neuves, sur les 9 premiers mois de l’année, s’affichent en retrait de 2,9 % par rapport à la même période de 2021, soit une perte de 1,5 million d’unités et de 7,5 millions d’unités comparé aux 3 premiers trimestres de 2019, la dernière année de production en configuration normale.

Une baisse marquée en Europe
Les résultats en Europe sont encore moins bons. La chute y est de 15,4 % sur les 9 premiers mois de 2022. L’offre limitée, en raison des pénuries de matières premières et de composants, en est la raison principale, précise l’ACEA qui souligne également « l’impact négatif significatif sur la demande automobile de la guerre en Ukraine, notamment en Europe de l’Est ». Pour rappel, en Ukraine et en Russie, les deux marchés les plus importants de cette zone géographique, le nombre d’immatriculations, sur les 3 premiers trimestres de l’année, a reculé de respectivement 65,3 % et 61,8 %.

Dans l’Union européenne, la chute est un peu moins marquée même si elle reste significative. Depuis le début de l’année, la baisse atteint 9,9 %. L’Italie enregistre le plus fort repli (-16,3 %) devant la France (-11,8 %), l’Allemagne (-7,4 %) et l’Espagne (-7,4 %). Jusqu’à présent, note l’ACEA, « le marché de l’automobile est resté en deçà du niveau d’avant la pandémie avec 3,1 millions de voitures immatriculées en moins par rapport aux 9 premiers mois de 2019 ». Selon les analystes de l’association européenne, le marché des pays de l’Union européenne devrait encore se contracter d’ici la fin de 2022.

La Chine et l’Inde en hausse
De son côté, la Chine a vu le nombre de ses ventes de voitures neuves augmenter de 8,2 % entre janvier et septembre, pour atteindre 15,3 millions de véhicules. Cette réussite, précise l’ACEA, s’explique en grande partie par « la décision du gouvernement chinois de réduire de moitié la taxe d’achat sur les véhicules de tourisme neufs, afin de stimuler les ventes après les perturbations dues aux fermetures d’usines imposées entre avril et mai 2022 » en raison de la politique zéro Covid.

En Inde, c’est une épargne forte conjuguée à des taux d’intérêt faible qui sont venus doper les ventes. Ces dernières s’affichent ainsi en hausse de 20,2 % entre janvier et septembre 2022, pour atteindre 2,8 millions d’unités.

Enfin, si les ventes sont restées stables en Amérique du Sud avec une petite baisse de 3,8 % pour un marché de 2 millions de voitures, elles ont reculé de 13,3 % en Amérique du Nord au cours des 3 premiers trimestres de 2022.

Pour aller plus loin, découvrez nos études du secteur automobile. 
LE MARCHE AUTOMOBILE MONDIAL RESTE CONVALESCENT
LES ECHOS ETUDES 28 novembre, 2022
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver