[INTERVIEW] NOUS NE VENDONS PAS DES TRAVAUX, MAIS DU SERVICE
Précurseur du Home Staging en France, Sylvain Rey, Directeur Général d’Avéo, a trouvé la bonne recette pour vendre vite et mieux son bien immobilier.
4 février, 2021 par
[INTERVIEW] NOUS NE VENDONS PAS DES TRAVAUX, MAIS DU SERVICE
TIPHANEAUX Sabrina


Présentez-nous l’activité d’Avéo

Sylvain Rey : nous sommes spécialisés dans le Home Staging et la rénovation de l’habitat. Notre métier historique réside dans l’accompagnement à la vente. Nous réalisons des travaux d’aménagement et de rafraîchissement dans des logements mis en vente par des agences immobilières. Notre intervention leur permet de trouver preneur beaucoup plus rapidement et de limiter les négociations tarifaires par les acquéreurs.

Comment vous est venue l’idée de ce concept ?

S. R. : je cherchais un concept inédit en France. J’ai découvert le Home Staging au Canada en 2007, à une époque où il était totalement inconnu ici. Mais je l’ai aussi adapté. Ce qui nous différencie chez Avéo, c’est que nous intégrons systématiquement des prestations de travaux dans notre offre de Home Staging. Cela permet de dégager un panier moyen de 7 900 €, bien plus élevé qu’une prestation de décoration classique, d’environ 1 500 €.

Comment avez-vous lancé votre activité ?

S. R. : j’ai ouvert ma première agence en 2008 à Saint-Étienne. J’ai commencé à prospecter les professionnels de l’immobilier, qui sont prescripteurs de nos services, et ça a tout de suite bien fonctionné. À cette époque, nous étions en pleine crise immobilière. Or, notre offre permet aux agences immobilières de réellement se démarquer de leurs concurrents en apportant une garantie de prix et de délais à leurs clients. C’est aussi un formidable moyen pour elles d’accroître le nombre de mandats de vente exclusifs, beaucoup plus rémunérateurs pour leur activité. Aujourd’hui, nous travaillons avec près de 1 600 professionnels de l’immobilier. Nous accompagnons même certaines agences en marque blanche pour qu’elles puissent offrir à leurs clients ce service de Home Staging sous leurs propres couleurs.

Le coût des travaux n’est-il pas un frein pour les vendeurs ?

S. R. : le client n’a aucune avance de trésorerie à faire. Quand il souhaite bénéficier de nos services, il contracte un prêt travaux avec Avéo correspondant au montant du devis, mais il n’a aucune mensualité à verser pendant les 3 premiers mois de la mise en vente. Il rembourse ensuite le montant des travaux grâce aux fruits de la vente immobilière, sans indemnité et sans intérêt. Si le bien n’est pas vendu au-delà des 3 mois, nous prenons en charge les mensualités du prêt jusqu’à la vente, de sorte que l’opération est neutre pour lui.

Avez-vous élargi votre offre à d’autres types d’activité ?

S. R. : dès 2012, nous avons diversifié nos activités de Home Staging vers la gestion locative. Nous réalisons des travaux de rafraîchissement avant la mise en location, mais aussi des travaux d’entretien et de réparation pendant la durée du mandat. Le marché de la location a beaucoup évolué ces dernières années. Il a notamment vu exploser les plates-formes de location saisonnières et de courte durée qui ont créé un vrai standard qualité en termes de décoration et d’aménagement des biens. Mais notre cœur de métier désormais réside surtout dans la réalisation de travaux de confort dans le cadre de rénovations traditionnelles.

C’est une offre que vous avez lancé plus récemment ?

S. R. : nous l’avons mise en place en 2015 et elle représente aujourd’hui la moitié de notre chiffre d’affaires. Le panier moyen est bien plus élevé que pour nos prestations de Home Staging, et se situe aux alentours de 17 500 €. Nous avons beaucoup étudié ce marché avant de nous lancer pour apporter une vraie plus-value aux clients.

Quelle est cette plus-value ?

S. R. : nous ne vendons pas des travaux mais du service. Nous accompagnons le client dans toutes les dimensions de son projet. Nous lui proposons des solutions d’aménagement qui répondent aux tendances de consommation actuelles. Nous l’aidons à se projeter grâce à des réalisations en 3D, et nous sommes même en train de travailler sur des solutions de réalités virtuelles. Nous intégrons aussi l’ensemble des métiers du second œuvre, avec nos propres équipes techniques. C’est une différence majeure avec des courtiers en travaux, par exemple.

13 ans après sa création, où en est le réseau Avéo aujourd’hui ?

S. R. : nous comptons 14 agences en franchise en France mais nous évaluons notre potentiel à 110 points de vente. Parallèlement au maillage du territoire, nous allons aussi transformer le format de nos agences.

Pouvez-vous nous en dire plus ?

S. R. : c’est la grande nouveauté 2021. Nous allons lancer des concept stores Avéo Styles et Travaux. Nos agences de Saint-Étienne et de Metz sont déjà à ce format. Notre agence de Saint-Étienne, par exemple, s’étend sur 900 m², avec plusieurs univers permettant au client de découvrir des ambiances de décoration, des solutions d’aménagement, choisir ses matériaux, sa robinetterie, etc. Nous développons même notre propre gamme de cuisines et bientôt en MDD (marque de distributeur).

La crise sanitaire a-t-elle impacté votre activité ?

S. R. : au final, le bilan n’est pas si mauvais. À fin novembre, les chiffres montraient une baisse de l’ordre de 5 % à 10 % de l’activité, ce qui est mieux que ce que nous craignions.

Nous avons surtout été touchés par la crise sanitaire de manière plus directe et plus personnelle, car nous projetions d’ouvrir notre capital à un investisseur pour accélérer notre développement. Malheureusement, celui-ci est décédé des suites du Covid-19. Nous sommes aujourd’hui en recherche d’un nouveau financeur pour nous accompagner dans nos futurs projets.

[INTERVIEW] NOUS NE VENDONS PAS DES TRAVAUX, MAIS DU SERVICE
TIPHANEAUX Sabrina 4 février, 2021
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver