HCR : NIVEAU RECORD POUR LES INTENTIONS D'EMBAUCHE ET LES DIFFICULTES DE RECRUTEMENT
Les intentions d'embauche dans le secteur des HCR ont bondi de 23 % sur 2022. En parallèle, les entreprises anticipent des difficultés de recrutement en progression de plus de 20 points
26 avril, 2022 par
HCR : NIVEAU RECORD POUR LES INTENTIONS D'EMBAUCHE ET LES DIFFICULTES DE RECRUTEMENT
DESCLOS Cécile


Les intentions d’embauche, tous secteurs d’activité confondus, atteignent un niveau inédit en 2022, avec un volume d’intentions d’embauche de 3,05 millions, et sont en hausse de 12 % par rapport à 2021, selon l’enquête annuelle Besoins en main-d’œuvre (BMO) de Pôle Emploi. Le secteur de l’Hébergement Restauration y occupe la troisième place au niveau des volumes prévisionnels d’embauche, avec 360 610 projets de recrutement sur 2022, soit 12 % du total. À ce titre, les intentions d’embauche du secteur, en progression de 23 % par rapport 2021 (soit un solde positif de 68 340 intentions d’embauche supplémentaires), atteignent un record historique. Le rebond du secteur HCR, particulièrement touché par la crise, est en effet plus haut que pour les autres secteurs. Par ailleurs, cette hausse s’accompagne d’une très forte progression des anticipations de difficultés de recrutement avec une part de projets difficiles qui grimpe à 63,2 % (soit 22 points de plus qu’en 2021).

Forte demande de serveurs
Les intentions d’embauche de l’hôtellerie-restauration sont concentrées sur 4 métiers qui représentent 92 % des projets de recrutement du secteur et qui se classent dans le top 15 des métiers les plus recherchés en 2022. En tête, les serveurs de cafés et de restaurants, avec 116 000 projets de recrutement. Tous secteurs confondus, ce métier occupe même la deuxième position dans le « Top 15 des métiers qui recrutent le plus en 2022 ». Ce métier se caractérise par une forte composante saisonnière (58,3 %) et par un taux de difficulté à recruter de 63,7 %. Le deuxième métier recherché est celui des aides de cuisine, apprentis de cuisine et employés polyvalents de la restauration avec 103 000 projets de recrutement, dont 58 % de projets difficiles et 36,9 % d’emplois saisonniers. À la troisième place, le métier de cuisiniers (avec 63 500 intentions d’embauche), toujours confronté à de fortes difficultés de recrutement (avec une part de projets difficiles évaluée à 69 %). Enfin, 51 700 projets sont envisagés pour les employés de l’hôtellerie, avec 66 % de projets difficiles et 64 % de projets saisonniers.

Top 5 des régions qui recrutent
Sur le plan géographique, cinq régions concentrent les deux tiers des projets de recrutement en 2022. L’Île-de-France occupe la première place avec 53 800 postes à pourvoir et offre les meilleures perspectives d’emplois non saisonniers (seulement 18,5 % des embauches se font en contrats saisonniers). Deuxième du palmarès, la région Auvergne-Rhône-Alpes affiche 49 410 projets d’embauche, dont 65,9 % en emplois saisonniers. La région Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui arrive en troisième position, comptabilise 46 970 projets de recrutement. La Nouvelle Aquitaine (44 070 projets de recrutement en 2022) et l’Occitanie (43 080) clôturent ce Top 5 des régions les plus demandeuses de main-d'œuvre.

Pour aller plus loin, découvrez nos études sur la distribution et l'agro-alimentaire
HCR : NIVEAU RECORD POUR LES INTENTIONS D'EMBAUCHE ET LES DIFFICULTES DE RECRUTEMENT
DESCLOS Cécile 26 avril, 2022
Partager ce poste
Archiver