FORT REBOND D'ACTIVITE POUR LES PETITS COMMERCANTS
Le chiffre d'affaires des TPE du commerce redémarre fortement dans la quasi-totalité des secteurs au cours du deuxième trimestre 2021
19 novembre, 2021 par
FORT REBOND D'ACTIVITE POUR LES PETITS COMMERCANTS
BERVILY Elodie


Portées par le regain d’intérêt des Français pour la proximité, les petites entreprises du commerce, de l’artisanat et des services connaissent un fort rebond de leur activité. Selon le dernier observatoire de la FCGA, la Fédération des centres de gestion agréés, leur chiffre d’affaires moyen a progressé de 24,4 % au 2e trimestre 2021 par rapport à la même période un an plus tôt. Et sur un an, à fin juin 2021, l’activité s’inscrit en hausse de 2,5 %. La pandémie a, en effet, incité les consommateurs à effectuer davantage d’achats auprès des petits commerçants et cette tendance semble perdurer. « Les clients ont fui la grande distribution, redécouvert leurs commerces de proximité, se sont tournés vers les producteurs indépendants, les circuits courts… Le Covid-19 a reboosté le commerce de proximité » explique Francis Palombi, Président de la Confédération des commerçants, interrogé par la FCGA.

Dans le détail, l’équipement de la maison affiche un boom de 39 % de son chiffre d’affaires au cours du 2e trimestre 2021. Avec des hausses d’activité d’environ 50 %, les fleuristes et les magasins d’ameublement s’en sortent le mieux, devant les détaillants d’électroménager (+25 %) et les magasins de bricolage (+20 %). Le secteur de l’équipement de la personne est également à la fête avec une activité en hausse de 26 % sur le période. Les plus fortes progressions concernent le prêt-à-porter, en hausse de 28 %, et la bijouterie-horlogerie (+25 %). De son côté, le commerce de détail alimentaire est en croissance de 6 % au cours du 2e trimestre. Les cavistes et les poissonniers s’en sortent particulièrement bien avec des hausses d’activité entre 17 et 20 %. Les commerces dédiés à la culture et aux loisirs affichent la croissance la plus faible de l’observatoire (+3 %) en raison des contre-performances des bureaux de tabac qui ont vu leur activité chuter de 7 % sur la période. En cause, la baisse des ventes de cigarettes suite à la relance du marché parallèle.

Pour aller plus loin, découvrez toutes nos études sur le secteur de la distribution.

FORT REBOND D'ACTIVITE POUR LES PETITS COMMERCANTS
BERVILY Elodie 19 novembre, 2021
Partager ce poste
Archiver