DÉCHETS DU BTP : 26 INDUSTRIELS PRÉSENTENT LEUR PROJET D’ÉCO-ORGANISME
Pour répondre aux enjeux de la loi anti-gaspillage, 26 grands acteurs de la construction s’unissent pour lancer Valobat, un éco-organisme multi-filières.
23 août, 2021 par
DÉCHETS DU BTP : 26 INDUSTRIELS PRÉSENTENT LEUR PROJET D’ÉCO-ORGANISME
TIPHANEAUX Sabrina


Avec 46 millions de tonnes par an, le secteur du bâtiment figure parmi les plus gros producteurs de déchets en France. En moyenne, 69 % sont aujourd’hui valorisés, soit un taux proche de l’objectif de 70 % de valorisation de déchets non dangereux à l’horizon 2020 fixé par la directive-cadre Déchets de 2008. Mais à y regarder de plus près, d’importants progrès restent à faire. Car ce taux varie très fortement selon les filières. Les déchets issus du gros œuvre comme le métal et le bois jouent les bons élèves, alors que seulement 26 % des déchets du second œuvre, comme le plâtre, les isolants, les fenêtres ou les plastiques, sont valorisés. C’est pour mettre fin à cette situation que la loi contre le gaspillage et pour une économie circulaire prévoit la création, à partir de janvier 2022, d’une filière de responsabilité élargie du producteur (REP) pour la gestion des déchets du BTP.

Essentiellement porté par les acteurs du second œuvre
Fondée sur le principe du « pollueur-payeur », la mesure consiste à exiger des fabricants, importateurs et distributeurs qu’ils participent financièrement à l’élimination des déchets de leurs produits. Dans l’attente de la publication des textes qui doit fixer le cadre de la future REP, 26 grands fabricants de produits et matériaux de construction ont présenté, le 2 juillet dernier, leur projet d’éco-organisme. Baptisé Valobat, il a pour vocation de couvrir l’ensemble des produits et matériaux de construction du secteur du bâtiment (PMCB), à travers 9 branches : métaux de construction, métaux des équipements, bois, menuiseries et parois vitrées, plâtres et mortiers, revêtements de sol, matériaux inertes, plastiques rigides, et produits à base de laines minérales. Malgré son périmètre élargi, Valobat compte parmi ses membres essentiellement des acteurs du second œuvre. Les fournisseurs de bois sont, pour l’instant, restés à l’écart du projet. De leur côté, les producteurs de matériaux minéraux, dont la filière béton, présenteront en septembre leur propre projet d’éco-organisme. Pour l’instant au nombre de deux, les futurs éco-organismes seront agréés par l’État fin 2021, afin de lancer officiellement la filière en janvier.
DÉCHETS DU BTP : 26 INDUSTRIELS PRÉSENTENT LEUR PROJET D’ÉCO-ORGANISME
TIPHANEAUX Sabrina 23 août, 2021
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver