CROISSANCE EN PANNE POUR LE PRÊT-À-PORTER FÉMININ
25 avril, 2016 par
CROISSANCE EN PANNE POUR LE PRÊT-À-PORTER FÉMININ
Les Echos Etudes


Prix barrés et températures douces ont eu raison de la croissance du marché.

Selon la fédération française du prêt-à-porter, les ventes d’habillement féminin sont restées stables l’année dernière à 10,8 milliards d’euros, tout comme en 2014. En cause, des volumes d’achat en baisse de 0,7 %, tout juste compensés par une petite hausse des prix de 0,7 %. La météo relativement clémente et les attentats de novembre ont pesé sur la consommation. De même que les nombreuses périodes de soldes et de promotions. La forte part des achats effectués pendant cette période, qui représente désormais 45 % du marché, pèse sur la croissance des ventes. De plus, selon la fédération, cette longue période de prix barrés constitue une concurrence déloyale pour les commerçants indépendants n’ayant pas les moyens et l’organisation permettant de vendre des produits spécifiquement fabriqués pour les périodes de soldes comme le font les grandes enseignes.

2016 devrait néanmoins être l’année de la reprise avec des ventes en croissance de 1,6 % selon les professionnels du secteur. Le raccourcissement des périodes de soldes, prôné par la Fédération française du prêt-à-porter féminin, devrait permettre de lutter contre l’atonie du marché et de restaurer la compétitivité des petits détaillants.

CROISSANCE EN PANNE POUR LE PRÊT-À-PORTER FÉMININ
Les Echos Etudes 25 avril, 2016
Partager ce poste
Archiver