CRISE ECOLOGIQUE : 5 ANS POUR REDUIRE NOTRE EMPREINTE ECOLOGIQUE
Le 5 mai dernier, la France avait déjà épuisé son « budget annuel nature ». Une date de « dépassement » qui permet de mesurer l'empreinte écologique de notre pays et l'efficacité des mesures qui permettraient de la réduire.
11 mai, 2022 par
CRISE ECOLOGIQUE : 5 ANS POUR REDUIRE NOTRE EMPREINTE ECOLOGIQUE
LES ECHOS ETUDES


Le jour du dépassement (JDD) de la France marque la date de l’année à partir de laquelle la population mondiale, si elle consommait comme les Français aurait épuisé l’ensemble des ressources que les écosystèmes naturels terrestres et marins du monde entier sont en capacité de produire dans l’année. Cette date qui permet de mesurer l’impact du mode de vie des Français est passée du 26 septembre au 5 mai en tout juste 60 ans, rapporte le WWF France dans sa dernière étude « 2022-2027, un quinquennat pour réussir face à la crise écologique ». Autrement dit, plus de 6 mois de l’année, du fait de notre production de gaz à effet de serre et de notre consommation de végétaux et d’animaux, nous vivons en déficit écologique.

Une situation qui n’a pas évolué ces 5 dernières années et qui se traduit par le fait qu’il faudrait les ressources de 2,9 planètes Terre pour satisfaire les besoins d’une humanité qui adopterait nos pratiques de consommation.

Trois scénarios
En ce début de quinquennat, le WWF France a élaboré 3 scénarios permettant d’estimer la date du JDD 2027. Le premier scénario baptisé « laisser-aller » table sur l’absence de politiques mises en œuvre entre 2022 et 2027 pour réduire la crise écologique. Dans cette hypothèse, le jour de dépassement 2027 tomberait le 3 mai, soit 2 jours plus tôt qu’en 2022.

Plus optimiste, le deuxième scénario « engagements déjà pris » permettrait de ne plus creuser la dette écologique, mais dans des proportions assez modestes, le JDD passerait du 5 mai en 2022 au 8 mai en 2027.

Enfin, le troisième scénario, porté par le WWF, « planification écologique », permettrait, selon la fondation de défense de l’environnement, de « faire reculer le jour du dépassement de la France de 25 jours ».

Dans le détail, 15 jours pourraient être gagnés en développant massivement les énergies renouvelables et en promouvant les mobilités douces et l’isolation des logements ; 5 jours en réduisant le gaspillage, l’usage des pesticides et en atteignant 50 % de terres agricoles en bio ; 3 jours en réduisant la surpêche et enfin 3 jours en promouvant une consommation plus responsable du bois et en réduisant le rythme d’artificialisation des sols.

Pour aller plus loin, découvrez nos études du secteur économie responsable. 

CRISE ECOLOGIQUE : 5 ANS POUR REDUIRE NOTRE EMPREINTE ECOLOGIQUE
LES ECHOS ETUDES 11 mai, 2022
Partager ce poste
Archiver