COFFEE SHOPS : DES ENSEIGNES EN PLEINE EFFERVESCENCE
11 avril, 2016 par
COFFEE SHOPS : DES ENSEIGNES EN PLEINE EFFERVESCENCE
Les Echos Etudes


Les coffee shops continuent à s'installer dans le paysage de la restauration rapide en France.

Le concept de coffee shop est né dans les années 70 aux États-Unis avec l’enseigne Starbucks. Il s’est imposé progressivement en Europe dans les années 2000. En France, les coffee shops ont au départ eu plus de mal à séduire une clientèle attachée aux petits cafés traditionnels et peu intéressée par un café à l’américaine. Aujourd’hui, la clientèle a évolué et le concept de coffee shop plait (en particulier à la cible des 18-34 ans), avec un nombre d’établissements en nette croissance ces dernières années. Le phénomène « coffee shop » est aujourd’hui dynamisé tant par le développement toujours agressif des chaînes bien installées (Starbucks, Colombus Café) que par la progression des challengers (Costa Coffee, French Coffee Shop), mais aussi par l’arrivée d’établissements indépendants. Stratégiquement, les coffee shops cherchent à développer leur chiffre d’affaires pour augmenter un ticket moyen particulièrement bas qui peut rendre la rentabilité compliquée alors que les concepts exigent des emplacements très coûteux, en centre-ville ou centre commercial, capables de générer une forte fréquentation toute la journée. De ce point de vue, l’extension de l’offre (snacks salés, vente de capsules de café…) permet de faire progresser ce ticket moyen sur ce marché qui devient extrêmement concurrentiel.

Deux mastodontes présents sur le marché

Deux mastodontes se partagent une grosse partie du marché. D’un côté, Columbus café, première enseigne de coffee shop française créée en 1994, a repris son développement en main et a ouvert de nombreux points de vente ces dernières années. Elle compte une centaine de boutiques en France. De l’autre, l’enseigne Starbucks, qui est arrivée à Paris en 2004, a su s’imposer petit à petit, avec un développement toutefois plus lent que dans les autres pays européens, et continue ainsi de développer son parc en France. Avec 107 établissements en décembre 2015, l’objectif est désormais le développement en province avec la priorité aux 5 villes : Bordeaux, Toulouse, Nantes, Rennes et Lille. Starbucks s’est développé avec des cafés en propre ou exploités en licence avec Autogrill et SSP pour les implantations en gares, aéroports et aires d’autoroute. La chaîne a décidé de s’ouvrir à la franchise en 2014 pour accompagner son développement en province.

La concurrence se renforce avec les challengers et l’incursion des indépendants

Côté challengers, French Coffee Shop, chaîne française familiale qui a démarré en 2000 et qui se développe en franchise, ambitionne d’atteindre les 60 unités fin 2016. Autre challenger, Costa Coffee, arrivé en 2012 en France, déploie son parc avec 17 établissements ouverts (dont 13 en propre) et a été élu « Coffee shop de l’année 2015 ». Côté indépendants, les exemples ne manquent pas. Ainsi, Stéphanie et Emmanuel Jacquey ont ouvert en janvier dernier un coffee shop à Meaux à l’enseigne Lion’s Coffee, lauréat du prix Entreprendre en Ile-de-France 2015. Leur projet est de créer une chaîne de leur marque dans les centres-villes pour créer une vie de quartier. Ils ont agencé des espaces selon les besoins : une table entourée de chaises pour une réunion de travail, un espace détente avec des canapés.

Les coffee shops ont encore de beaux jours devant eux !

COFFEE SHOPS : DES ENSEIGNES EN PLEINE EFFERVESCENCE
Les Echos Etudes 11 avril, 2016
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver