Alain Afflelou reprend l’offensive sur le marché des aides auditives
9 septembre, 2016 par
Alain Afflelou reprend l’offensive sur le marché des aides auditives
CHARRONDIERE Hélène

Cinq ans après son lancement, Alain Afflelou Acousticien réintègre le périmètre de l’enseigne pour mieux exploiter les synergies avec l’activité optique. Entamée en 2011, la diversification d’Alain Afflelou dans l’audioprothèse prend un nouveau tournant. Après l’avoir confiée en 2013 à la société LSFA en tant que master franchisé, cette activité vient d’être réintégrée dans le périmètre de l’enseigne. La raison de ce revirement tient à ses excellentes performances (16 MEUR de chiffre d’affaires sur les 9 premiers mois de l’exercice au 31 juillet 2016) et aux synergies commerciales pouvant être dégagées avec le réseau des opticiens. L’activité Audio d’Alain Afflelou, qui représente environ 2 % du marché français des aides auditives, repose actuellement sur un parc de 148 points de vente, 42 centres audio dédiés et 96 corners au sein des magasins d’optique. Un parc qui a connu ces trois dernières années une expansion rapide, avec une augmentation d’une centaine de points de vente, mais qui reste largement concentré sur trois grandes zones géographiques (sud de la France, Ile-de-France et région ouest).

Si l’enseigne demeure discrète sur ses ambitions, cette opération témoigne des belles perspectives et des enjeux à venir sur ce marché dynamique, dont les ventes augmentent en volume de 6 à 9 % selon les années. L’audioprothèse constitue indéniablement un relais de croissance prometteur pour les enseignes d’optique, confrontées en France à un ralentissement de leur croissance et à une concurrence de plus en plus forte sur les prix. Contrairement à celui des lunettes, le marché des aides auditives est encore loin d’être saturé : le taux d’équipement reste inférieur à 40  %, et sur les 6 millions de malentendants, la moitié serait susceptible d’être appareillée. Autre facteur qui pousse à la diversification des opticiens vers l’audio : les niveaux de marge plutôt confortables réalisées sur ce marché. Un centre d’audioprothèse génère en moyenne un taux de marge nette de l’ordre de 10 %, contre 7 à 8 % pour les magasins d’optique. En mutualisant les coûts fixes (immobilisations corporelles et certains frais de personnel) et en captant une partie de la clientèle en optique, les corners audio bénéficient d’avantages concurrentiels importants. Sans compter la forte notoriété de l’enseigne Alain Affelou, qui explique en grande partie ses bonnes performances. Si l’enquête en cours de l’Autorité de la Concurrence laisse aujourd’hui les audioprothésistes dans l’expectative (comment va évoluer l’organisation de ce secteur à partir de 2017 ?), il ne fait en revanche aucun doute que les manœuvres stratégiques sur ce marché lucratif ne font que commencer...

Alain Afflelou reprend l’offensive sur le marché des aides auditives
CHARRONDIERE Hélène 9 septembre, 2016
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver