ALAIN AFFLELOU PROPOSE A SES CLIENTS DES CONSULTATIONS DE TELE-OPHTALMOLOGIE
Pour lutter contre les difficultés d’accès aux soins, l’opticien a mis en place un service de consultation ophtalmologique à distance dans 30 de ses magasins.
25 janvier, 2023 par
ALAIN AFFLELOU PROPOSE A SES CLIENTS DES CONSULTATIONS DE TELE-OPHTALMOLOGIE
BERVILY Elodie


Sur les 780 magasins d’optique que compte le groupe Afflelou, 200 sont situés dans des déserts médicaux où il faut attendre entre 3 à 6 mois pour obtenir un rendez-vous avec un ophtalmologiste. Partant de ce constat, l’opticien a testé l’accès à des ophtalmologistes dans ses magasins via les cabines de téléconsultations de l’opérateur Medadom, puis a généralisé cette pratique depuis octobre dernier. Une trentaine de magasins Afflelou proposent aujourd’hui ce service dont le magasin parisien situé sur les Champs-Elysées. « Nous sommes la première enseigne d’optique en France à faciliter l’accès aux soins ophtalmologiques. Notre objectif est d’offrir au client un accès rapide et simplifié pour prendre rendez-vous avec un praticien dans les zones de déserts médicaux », explique Anthony Afflelou, directeur général du Groupe, dans un communiqué.

Le processus est simple : le client s’inscrit sur la borne en magasin et crée son compte personnel sécurisé avec sa carte vitale. Dans un espace confidentiel dédié, il réalise ensuite une première téléconsultation avec un orthoptiste grâce au matériel connecté, puis une téléconsultation complémentaire avec un ophtalmologiste pour l’analyse des résultats. À la fin de la consultation, le client récupère un compte-rendu et une prescription si besoin. Il peut ensuite bénéficier des conseils des opticiens en magasin, pour le choix de lunettes de vue ou lentilles de contact. Mais le patient reste libre de choisir l’opticien chez lequel il achètera son équipement. Les téléconsultations sont proposées au tarif conventionné, c’est-à-dire sans dépassement d’honoraires.

Le syndicat national des ophtalmologistes de France (Snof) conteste cette pratique. Il souligne que les ophtalmologistes salariés par la plate-forme de téléconsultation utilisée par l’enseigne ne proposent pas de prise en charge pathologique, ne connaissent pas les patients et sont hors parcours de soins. « Ils prescrivent uniquement des ordonnances pour des lunettes qui seront principalement vendues dans le magasin opérant la téléconsultation. Alors même que les ordonnances pour les lunettes sont renouvelables et ce, dans un délai de 3 ans », expliquent les représentants de la profession, dans un communiqué.

Pour aller plus loin découvrez notre étude sur les aides auditives. 
ALAIN AFFLELOU PROPOSE A SES CLIENTS DES CONSULTATIONS DE TELE-OPHTALMOLOGIE
BERVILY Elodie 25 janvier, 2023
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver