AIRLANDER, UNE PETITE RÉVOLUTION DANS LE TRANSPORT DE MARCHANDISES ?
19 septembre, 2016 par
AIRLANDER, UNE PETITE RÉVOLUTION DANS LE TRANSPORT DE MARCHANDISES ?
Les Echos Etudes


Le nouveau géant du ciel, Airlander 10, tente de relancer l’ère des dirigeables.

En plein milieu du mois d’août, la société britannique Hybrid Air Vehicles (HAV) a présenté son dernier dirigeable : l’Airlander 10. Ce premier vol public autour de la base de Cardington, dans le sud de l’Angleterre, n’a duré qu’une demi-heure mais il a suscité l’engouement des médias, bien que son avenir commercial laisse les experts sceptiques.

Long de 92 mètres, plus imposant que l’Airbus A380, que l’Antonov An-225 ou que le Boeing 747-8, l’Airlander est le plus gros appareil volant actuel. Rempli d’hélium, donc plus léger que l’air, le dirigeable peut transporteur jusqu’à 10 tonnes de fret, une bien faible capacité quand on le compare à ses concurrents directs : le poids lourds de 44 tonnes ou le Boeing 747 capable d’emporter 112 tonnes de charges utiles.

Pour dépasser les problèmes de la taille (celle d’un terrain de football) et de la faible contenance, les promoteurs de l’Airlander 10 mettent en avant trois atouts. Son rayon d’action de plus de 17 000 km permet par exemple au dirigeable de relier Paris à Sydney en 5 jours sans ravitaillement. De plus, la compagnie HAV valorise les faibles émissions de CO2 de son appareil et sa capacité à se poser à la verticale sur des terrains très accidentés.

Aujourd’hui, il est difficile d’imaginer des débouchés commerciaux concrets à l’Airlander 10. En effet, les dirigeables ne sont plus utilisés qu’à des fins publicitaires ou touristiques. Malgré tout, les actions humanitaires ou les transports longue distance à faibles émissions polluantes pourraient, dans un avenir proche, constituer des débouchés commerciaux importants pour les promoteurs de l’Airlander 10.

AIRLANDER, UNE PETITE RÉVOLUTION DANS LE TRANSPORT DE MARCHANDISES ?
Les Echos Etudes 19 septembre, 2016
Partager ce poste
Archiver