REPORT DE LA HAUSSE DE LA FISCALITÉ SUR LE GNR : UNE « RELANCE À DEUX VITESSES » ?

REPORT DE LA HAUSSE DE LA FISCALITÉ SUR LE GNR : UNE « RELANCE À DEUX VITESSES » ?

Trois organisations professionnelles, la FNTR, l’Union TLF et l’OTRE, reprochent au gouvernement de refuser de reporter au 1er janvier 2022 l’augmentation de la fiscalité sur le gazole professionnel, tandis qu’un amendement a été déposé pour repousser à une date ultérieure la suppression de l’avantage fiscal sur le GNR.

Prévu dans la loi de finances pour 2020, la suppression progressive de l’avantage fiscal sur le GNR (gazole non routier) programmée au 1er juillet 2020 a finalement été reportée. Une décision qui a provoqué une levée de bouclier chez les organisations professionnelles du transport routier. Non pas parce qu’elles s’y opposent en tant que telle, mais parce que le gouvernement refuse dans le même temps d’accorder un report sur la hausse de la fiscalité sur le gazole routier au 1er janvier 2022. La FNTR (Fédération nationale des Transports routiers), l’Union TLF (Union des entreprises transport et logistique en France) et l’OTRE (Organisation des transporteurs routiers européens) soulignent une injustice dans cette décision qui va profiter aux entreprises des travaux publics et du transport frigorifique tandis que celles du transport routier (hors frigorifique) vont subir une hausse des taxes qui se traduira par une dégradation de leur compétitivité et/ou de leurs performances financières. Et ce, alors même que le report de la hausse de la fiscalité sur le GNR va représenter pour le Trésor Public un coût de 700 M€ pour le seul BTP tandis que la FNTR et l’OTRE évaluent le coût à 140 M€ pour le gazole professionnel. Les trois organisations professionnelles ont été plus loin dans leurs critiques, qualifiant cette mesure de « relance à deux vitesses qui traduit au moins un certain amateurisme, au pire l’absence totale d’une vision stratégique de la politique des transports en France »


Les dernières Études

INCLUT UNE ENQUÊTE POST-COVID

Immobilier logistique en 2021 et au-delà : quels clients, quels modèl…

Comment se positionner pour capter les mutations à venir à horizon 5 ans ?

Boosté par la demande d’entrepôts XXL, l’immobilier logistique a bénéficié, ces dernières années, de la croissance soutenue du e-commerce et ...

septembre 2020

Découvrir

INCLUS LES IMPACTS DE LA CRISE

Le marché et les perspectives du e-commerce alimentaire

Comment répondre aux enjeux et capter le potentiel du marché suite à la forte accélération liée à la crise ?

En France, dans un contexte plutôt morose pour la grande distribution (déconsommation ; difficultés de l’hypermarché ; annonce de suppressions ...

mai 2020

Découvrir

Le marché français du transport sanitaire

Course à la taille, nouveaux entrants, digitalisation, pression tarifaire, évolution des prises en charge médicales, réorganisations hospitalières… Quels nouveaux modèles économiques pour le secteur de la mobilité sanitaire ?

Dynamisés par le vieillissement de la population, la forte prévalence des maladies chroniques, mais aussi le développement de nouvelles prises ...

novembre 2019

Découvrir

Logistique urbaine : enjeux et opportunités de croissance

Premier et dernier kilomètre, « dernier mètre », prestations logistiques mutualisées… de nouveaux marchés à capter

Dans un monde de plus en plus globalisé, les technologies ont paradoxalement favorisé une aspiration des consommateurs à davantage de ...

octobre 2019

Découvrir