LE DRUGSTORE PARISIEN S’INSTALLE À LA GARE SAINT-LAZARE

LE DRUGSTORE PARISIEN S’INSTALLE À LA GARE SAINT-LAZARE

Lancée en 2018 par les groupes Casino et L’Oréal, cette nouvelle génération de drugstore destinée au bien-être et à la beauté vient d’ouvrir un nouveau magasin dans la galerie commerciale de la gare Saint-Lazare.

Après une première ouverture Chaussée d’Antin, près des Grands Magasins, l’enseigne Le Drugstore parisien avait ouvert un deuxième point de vente rive gauche, dans le quartier chic de la rue du Bac. Mais faute de trafic suffisant, cet espace a été récemment fermé pour être transféré dans un lieu plus approprié au concept, au cœur de la gare Saint-Lazare. La deuxième gare la plus fréquentée en France, avec 450 000 voyageurs quotidiens et plus de 100 millions de passagers par an. Pour cette nouvelle ouverture, l’offre a été repensée pour s’adapter aux attentes des jeunes actifs urbains. La présence des produits l’Oréal® a été diminuée au profit de marques de niche (Zao Make-Up®, Patyka®, Lamazuna®…) et d’un univers de produits plus large. Si la beauté et le bien-être demeurent le « fil conducteur » du concept (50 à 60 % de l’offre), l’enseigne a décidé de renouer avec l’esprit des drugstores américains ou du premier espace de ce type ouvert par le groupe Publicis à la fin des années 50, sur les Champs-Élysées. Certes, on n’y trouve pas de pharmacie ou de journaux, mais plein d’autres produits destinés au quotidien : des produits d’hygiène, du maquillage, des accessoires repas, des gourdes, des bougies, des tisanes, des huiles essentielles, des articles de voyage, des tote-bags, des produits de snacking… Cette nouvelle offre fait la part belle au « made in France », au bio (un quart des produits proposés), au « clean » et au « zéro déchet » (avec des cosmétiques solides, par exemple). Et donne une place importante à la MDD, qui compte actuellement quelque 600 références. Les clients peuvent aussi bénéficier de services : cirer ses chaussures gratuitement, recharger son téléphone, bénéficier d’une pose de vernis ou d’un flash make-up.
Ce repositionnement s’avère payant : le panier moyen a ainsi augmenté de 25 %, selon Laurent Rapoport, directeur général du Drugstore parisien. Un nouveau souffle donc pour cette enseigne qui compte capitaliser sur ce succès et diffuser sa « touche parisienne » dans toute la France. Des corners « Le Drugstore parisien » vont être ouverts dans des hypermarchés Géant Casino et la MDD sera commercialisée dans les magasins Franprix.


Les dernières Études

NOUVEAUTÉ

L'observatoire des enseignes de pharmacies

Services, MDD, approche phygitale, expansion géographique… : comment les enseignes transforment le réseau officinal français

Etude en cours de réalisation

mars 2020

Découvrir

NOUVEAUTÉ

Thérapies numériques : vers une nouvelle catégorie de produits de san…

DTx, thérapies numériques, digiceutiques : que recouvrent ces solutions qui visent à combiner le meilleur du numérique et du médical pour offrir un nouveau mode de prise en charge ?

Le déploiement d’outils numériques au service de la santé est une tendance majeure depuis plusieurs années déjà. Mais si la ...

janvier 2020

Découvrir

NOUVEAUTÉ

Smart Healthy Cities

La santé à l’heure des territoires numériques, de l’intelligence artificielle et du Big Data

A l’heure de la digitalisation, les territoires sont impactés par les déclinaisons de l’innovation technologique. Le numérique contribue à la ...

janvier 2020

Découvrir

NOUVEAUTÉ

Le secteur français de la dialyse

Innovations médicales, digitalisation, baisse des tarifs…Quelles évolutions du modèle économique de prise en charge du patient dialysé ?

Ces dernières années ont été marquées par des évolutions peu favorables au secteur de la prise en charge de l’insuffisance ...

décembre 2019

Découvrir