BRICOLAGE : LA CROISSANCE MALGRÉ TOUT !

BRICOLAGE : LA CROISSANCE MALGRÉ TOUT !

La chute du secteur de la construction, le mouvement des « Gilets jaunes » ou le printemps pluvieux n’auront finalement pas réussi à faire plier le marché du bricolage qui a fini l’année 2018 en légère progression.

2018 restera une petite année pour le secteur du bricolage. Le marché a légèrement progressé de 0,4 % l’an passé, pour atteindre 26 Md€, selon le bilan annuel présenté le 17 avril 2019 par la Fédération des magasins de bricolage et de l’aménagement de la maison (FMB) et Inoha, l’organisation professionnelle des industriels du bricolage, du jardinage et de l’aménagement du logement. 

Un chiffre qui fait pâle figure après les bons scores des années précédentes (+ 1,9 % en 2017). Mais remis dans le contexte difficile de l’année dernière, cette faible croissance ressort finalement comme une bonne performance. Car, le moins que l’on puisse dire, c’est que les distributeurs ont été soumis à des vents contraires en 2018. Pour commencer, le retournement du marché de la construction de logements a constitué un frein à la croissance du marché. Le mouvement des « Gilets jaunes » a également fortement perturbé le trafic des chaînes de périphérie en fin d’année. Enfin, la météo défavorable de l’année dernière, qui a connu aussi bien des inondations en début d’année que des épisodes caniculaires en été, n’a pas favorisé les travaux d’extérieur. Mais les acteurs du bricolage ont pu compter sur un marché de l’immobilier toujours dynamique, qui a enregistré l’an passé un nouveau record des transactions dans l’ancien.


Les GSB sous pression​

Les grandes surfaces de bricolages (GSB), ADEO et Kingfisher en tête, restent le premier lieu d’achat de produits de bricolage. Elles réalisent 76 % du chiffre d’affaires du marché, mais elles subissent de plus en plus la concurrence des spécialistes du Web (+ 18 % en 2018) et du négoce (+ 1 %).

En termes de catégories, le bois et la menuiserie (+ 2,4 %), le chauffage (+ 2,3 %), le bâtiment (+ 2,2 %) ainsi que les revêtements (+ 1,2 %) ont enregistré les meilleures progressions. L’outillage (+ 0,7 %) et le jardin (+ 0,4 %) ont également bien résisté. En revanche, la quincaillerie (- 0,7 %), la peinture/droguerie/colles (- 0,6 %), la plomberie/salle de bains/cuisine (- 0,3 %) et l’électricité (- 0,3 %) ont plié. Quant à la décoration, elle a décroché avec une baisse du chiffre d’affaires de 3,3 %.

Pour 2019, les professionnels sont optimistes. L’année a bien commencé, avec une activité au 1er trimestre en hausse de 3,6 % à 3,7 % en comparaison des 3 premiers mois de 2018.

Découvrez notre étude sur le renouveau du marché de la décoration intérieure.​


Les dernières Études

NOUVEAUTÉ

Habitat modulaire : d’un marché de niche à un marché de masse

Nouvelles attentes des utilisateurs, transformation de la chaîne de valeur, nouveaux entrants...un modèle économique se met en place

Conteneurs aménagés, cabanes connectées au design contemporain, maisons imprimées en 3D, pavillons en ossature bois « démontables », « tiny ...

novembre 2019

Découvrir

Quel renouveau pour le marché de l’immobilier commercial ?

Transformation des modèles et création de nouvelles sources de valeur : perspectives du marché à horizon 2022 et 2025

Le e-commerce, l’instabilité économique, l’évolution de l’urbanisme, la reconfiguration des territoires et la multiplicité des formats de commerce physique, ont ...

juin 2019

Découvrir

Le marché de l'Energy Smart Home

Qui seront les grands gagnants du décollage du marché de la maison connectée et intelligente ?

Longtemps dans les starting blocks, le marché de la maison connectée décolle, enfin, en France. Et il est un domaine ...

mai 2019

Découvrir

Le marché français de la rénovation énergétique des logements

Quels acteurs vont profiter du nouveau plan de rénovation ?

Le plan de rénovation énergétique des bâtiments annoncé début 2018 se met en place. La campagne FAIRE (Faciliter, Accompagner et ...

décembre 2018

Découvrir